Participer
Communiqué de presse
Conférence de presse de 22. novembre 2021

La conseillère fédérale Sommaruga doit assurer l’approvisionnement énergétique – sinon, le dossier doit lui être retiré

L’UDC présente à Berne sa prise de position « Pour un approvisionnement énergétique sûr, respectueux de l’environnement et abordable ». Le dossier est une priorité absolue : pour éviter les crises énergétiques imminentes avec des pénuries d’électricité dévastatrices, la Suisse doit produire davantage d’électricité. Dans le même temps, l’énergie hydroélectrique et l’énergie nucléaire doivent rester les piliers fiables de l’approvisionnement en électricité de la Suisse. Le président de l’UDC Marco Chiesa demande à la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga de reconnaître l’échec de la stratégie énergétique et de garantir l’approvisionnement en énergie. Si elle ne prend pas d’engagement contraignant, le dossier devrait lui être retiré.

La situation est dramatique : la Suisse est menacée par une pénurie d’électricité – avec des conséquences immenses pour la population et l’économie. « La Stratégie énergétique 2050, qui a échoué et qui prévoit la sortie de la Suisse de l’énergie nucléaire, en est responsable », a souligné Marco Chiesa, président de l’UDC, lors de la présentation de la prise de position « Pour un approvisionnement énergétique sûr, respectueux de l’environnement et abordable ». La politique énergétique de la conseillère fédérale responsable, Simonetta Sommaruga (PS), est une « politique du réchaud de secours » qui met gravement en danger la place économique suisse et la prospérité de 8 millions d’habitants. Chiesa demande à Sommaruga de cesser de nier les faits de manière irresponsable. Elle doit admettre que :

  • la stratégie énergétique a échoué ;
  • la sécurisation de l’approvisionnement en électricité (été et hiver) est une priorité absolue ;
  • sans un approvisionnement suffisant en électricité, il n’est pas possible de réduire davantage le CO2 ;
  • au moins 40 TWh d’électricité doivent être ajoutés d’ici 2050 (en raison du passage à l’électrique, de l’immigration et de l’élimination des centrales nucléaires existantes) ;
  • la population ne doit pas être accablée de nouvelles taxes.

« Si Mme Sommaruga refuse de concrétiser cet engagement, le dossier doit lui être retiré », déclare Marco Chiesa.

Garantir la sécurité d’approvisionnement grâce à une énergie nucléaire respectueuse du climat
Pour garantir à l’avenir un approvisionnement énergétique sûr, respectueux du climat et abordable, un changement de cap s’impose dans la stratégie énergétique. L’UDC demande donc avec insistance les choses suivantes :

  • l’objectif premier de la politique énergétique suisse doit être la sécurité de l’approvisionnement ;
  • l’accent doit être mis sur la production d’électricité sans CO2 ;
  • l’énergie hydroélectrique et l’énergie nucléaire doivent rester les piliers fiables de l’approvisionnement en électricité de la Suisse, car aucune autre source d’énergie n’est, même de loin, compétitive en termes de capacité, de coûts et de sécurité d’approvisionnement.
  • la durée de vie des centrales nucléaires existantes, respectueuses du climat, doit être prolongée. En outre, de nouvelles centrales nucléaires de dernière génération doivent être construites ;
  • l’énergie hydraulique doit être développée ;
  • pour garantir la sécurité de l’approvisionnement, il faut créer une réserve globale d’énergie et de stockage (également pour le gaz et l’hydrogène) ;
  • les bases légales doivent être adaptées de manière à ce que les projets de construction et de concession dans le domaine des énergies renouvelables (énergie éolienne, installations de biogaz, énergie hydraulique) puissent être réalisés plus facilement et non plus proprement torpillés ;
  • les sources d’énergie alternative doivent s’affirmer sur le marché. Les modes de production individuels ne doivent pas être favorisés ;
  • il ne doit pas y avoir de nouveaux prélèvements, redevances ou taxes qui rendent la production d’électricité plus coûteuse, car ce sont les contribuables, notamment les petites et moyennes entreprises et les PME, qui paient la facture.

Tenir compte de l’immigration
« La stratégie énergétique est une fuite aveugle aux conséquences désastreuses, également en termes de coûts », souligne le conseiller national Christian Imark. L’urgence auto-infligée est exacerbée par la politique kamikaze des pays voisins de l’UE. La Suisse ne peut pas simplement compter sur les importations, car l’Allemagne abandonne déjà l’énergie nucléaire l’année prochaine et la France réduit considérablement sa part d’énergie nucléaire. Bruxelles a déjà fait savoir que les exportations seront drastiquement limitées en cas de pénurie prévisible – une première pour l’UE. En outre, Imark demande que le facteur immigration soit pris en compte dans la politique énergétique et environnementale, car « l’impressionnante réduction des gaz à effet de serre obtenue par les Suisses est annulée par l’immigration massive, notamment en provenance de l’UE ».

La gauche écologiste nuit au climat
« La gauche et les verts reconstruisent de manière irresponsable la société sans en assurer l’approvisionnement », critique le conseiller national Mike Egger. Pour combler le déficit prévisible de 40 TWh d’électricité d’ici 2050, il ne faut pas détruire par négligence le mix électrique éprouvé de la Suisse avec ses piliers que sont l’hydraulique et le nucléaire. Selon la conseillère nationale Monika Rüegger, la sécurité d’approvisionnement est encore plus menacée par les préoccupations de la gauche verte, comme les initiatives sur les glaciers et la biodiversité. En outre, l’initiative pour le paysage empêche le développement de l’hydroélectricité. « La politique climatique de la gauche écologiste se mord la queue », résume le conseiller national Pierre-André Page. Ces contradictions évidentes se font au détriment du climat et d’un approvisionnement sûr, affirme Page.

C’est pourquoi l’UDC exige sans ambiguïté que l’on mette immédiatement un terme à ces dangereuses expériences idéologiques et que la politique énergétique suisse repose sur une base raisonnable. Tous les autres aspects doivent être subordonnés à l’objectif de la sécurité d’approvisionnement.

Prise de position sur l’énergie et l’environnement PDF

partager l’article
Thèmes
en lire plus
Thèmes et positions
Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Agriculture

Pour une production indigène.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord