Participer
Communiqué de presse

La ligne claire de la télévision suisse

L’UDC est impressionnée par la rapidité avec la laquelle les responsables de la SSR et de la télévision suisse passent des paroles aux actes. En achetant Roger Schawinski, la SSR réussit non…

L’UDC est impressionnée par la rapidité avec la laquelle les responsables de la SSR et de la télévision suisse passent des paroles aux actes. En achetant Roger Schawinski, la SSR réussit non seulement à faire taire un critique de longue date de la télévision d’Etat financée par des redevances, mais elle a aussi engagé un animateur politique qui a clairement exprimé son hostilité à l’égard du premier parti de Suisse. Pour néanmoins respecter les exigences de sa concession, à savoir l’équilibre politique et le respect de la diversité des opinions, il faudra sans doute que Monsieur Schawinski invite à chacune de ses émissions un représentant de l’UDC pour participer au débat.

Le cri de guerre de la nouvelle équipe dirigeante de la SSR et de la télévision suisse, à savoir « Moins d’UDC », se concrétise plus rapidement que d’aucuns ne l’imaginaient. L’engagement de Roger Schawinski permet à la SSR de faire d’une pierre deux coups: d’une part, un des rares critiques de la SSR – en dehors de l’UDC – est ainsi élégamment muselé. Cela vaut largement les quelques francs de redevance que coûte cette opération. D’autre part, la télévision suisse alémanique se dote ainsi d’un animateur qui s’est toujours distingué par une détestation primaire de l’UDC. Une citation de Monsieur Schawinski à l’appui de ce constat: « C’est bon pour la Suisse si l’UDC s’affaiblit. » Aux éventuels reproches relevant un manque de neutralité de cet animateur politique, les responsables des programmes de la télévision alémanique pourront répondre par une autre formule creuse volontiers répétée par Schawinski: « Who cares? »

Berne, 3 février 2011

partager l’article
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
21.01.2020
Dans le contexte du pacte de l'ONU pour les migrations, l'UDC exige que le Conseil fédéral soit... lire plus
éditorial
partager l’article
20.01.2020, de Alex Kuprecht
Le Conseil fédéral va jusqu'à instituer une onéreuse assurance sociale, c'est-à-dire lesdites prestations transitoires destinées aux chômeurs... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
16.01.2020
L'UDC refuse la prestation transitoire pour chômeurs âgés (la rente pont) proposée par le Conseil fédéral. Sa... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord