Participer
Communiqué de presse

La ministre de l’agriculture Doris Leuthard encourage la disparition des familles paysannes

Sans aucun préavis le Département fédéral de l’économie (DFE) a réduit pour le 1er juillet 2010, soit exactement au début de la récolte des blés, les droits de douane sur la farine de…

Sans aucun préavis le Département fédéral de l’économie (DFE) a réduit pour le 1er juillet 2010, soit exactement au début de la récolte des blés, les droits de douane sur la farine de 14 francs/100 kg. Cette décision autoritaire menace la production de céréales panifiables en Suisse et les milliers d’emplois qui en dépendent.

La responsable du DFE, la conseillère fédérale Doris Leuthard, cherche à tailler dans la marge de transformation des moulins en réduisant les droits de douane sur la farine le 1er juillet 2010. Toutefois, ce changement a aussi pour effet d’abandonner les producteurs de céréales au bon vouloir des acheteurs. Cette décision est indéfendable et montre à quel point sont hypocrites les grandes déclarations du DFE et de l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) qui ne cessent de clamer l’importance d’une production et d’un approvisionnement alimentaires de qualité au niveau national. Les familles paysannes suisses sont réduites à constater que les belles promesses du DFE sont en réalité suivies d’actes contradictoires et scandaleux. Cette autorité cherche par tous les moyens à affaiblir la production alimentaire et le secteur de la transformation pour remettre en question leur droit d’exister. Pour l’UDC il est évident qu’un degré élevé d’auto-approvisionnement en produits agricoles de qualité est un pilier essentiel de la souveraineté suisse. Le rapide développement démographique, la faim dans le monde, la raréfaction des denrées alimentaires et bien d’autres facteurs indiquent que la garantie de la sécurité alimentaire sur place est fondamentale pour chaque pays.

Il est inacceptable de compromettre la sécurité alimentaire et l’indépendance de la Suisse par une politique agricole erronée et même anticonstitutionnelle. L’UDC conseille vivement à la conseillère fédérale démocrate-chrétienne Doris Leuthard et au DFE de revoir leurs velléités internationalistes en politique agricole, d’en tirer les conséquences qui s’imposent et de revenir à une politique dont le principal objectif est de renforcer une production nationale de denrées alimentaires de qualité.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Consultation
partager l’article
05.03.2019
L'UDC estime que d'importantes corrections doivent être apportées au projet de Politique agricole 22+ (PA22+). Si le... lire plus
Conférence de presse
partager l’article
22.01.2019
L'UDC Suisse a tenu conférence de presse aujourd'hui à Berne pour prendre position sur la Politique agricole... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique de la santé

Qualité grâce à la concurrence

Politique agricole

Pour une production indigène

Politique des étrangers

Limiter l’immigration

Politique des médias

 Plus de diversité, moins d’Etat

Politique de l'économie

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie

Citoyen et l'Etat

Défendre la liberté menacée

Politique de la famille

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle

Politique Environnementale

Un environnement intact pour nous et nos descendants

Le cas particulier suisse

Pour une Suisse indépendante et sûre d’elle

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord