Participer
Communiqué de presse

La police dissimule la nationalité des malfaiteures

Plusieurs personnes ont été blessées, dont une grièvement, ce week-end dans une bagarre à Olten. Dans son communiqué, la police cantonale soleuroise a certes relevé la présence d’étrangers, mais…

(UDC) Plusieurs personnes ont été blessées, dont une grièvement, ce week-end dans une bagarre à Olten. Dans son communiqué, la police cantonale soleuroise a certes relevé la présence d’étrangers, mais, selon l’Agence télégraphique suisse ATS, elle a refusé d’indiquer les nationalités « pour des raisons politiques ». Il s’agit-là d’une censure d’Etat et la police se moque du peuple. Face à une criminalité étrangère dépassant 53% et une population carcérale à plus de 70% étrangère, le peuple a le droit de savoir d’où viennent les individus qui ne respectent pas les lois et les règles suisses. L’UDC exige toute la transparence sur les origines des criminels.

Lors de la dernière session du Grand Conseil soleurois, le PS, les Verts et le PDC ont réussi à faire échouer par 43 voix contre 41 une intervention parlementaire UDC qui exigeait que le principe d’annoncer la nationalité des délinquants et suspects dans les communiqués de police soit inscrit dans la loi. L’affaire d’Olten du week-end dernier montre combien la position de la gauche et du PDC est en réalité absurde.

« L’annonce de la nationalité est discriminatoire », a-t-on argumenté. Le fait est que, justement, la dissimulation des nationalités nourrit les rumeurs et provoque des réflexions discriminatoires du genre « il s’agissait certainement d’étrangers ». Le souverain soleurois pourra sans doute prochainement se prononcer à ce sujet. La communication des nationalités dans les communiqués de police suscite aussi régulièrement des discussions dans d’autres cantons. Dans le canton de Zurich, par exemple, où l’on a prétendu après les viols collectifs de Seebach qu’il y avait des Suisses parmi les malfaiteurs. Il s’est avéré deux jours plus tard que tous les Suisses étaient des naturalisés de fraîche date.

La multiplication de ces situations inadmissibles a incité le groupe parlementaire fédéral UDC à déposer en juin dernier une motion intitulée « Transparence sur l’origine des criminels » (07.3406). L’énoncé de la motion est le suivant: « Le Conseil fédéral est chargé de faire en sorte que ses offices recensent et publient, en plus du délit commis, le pays d’origine du criminel, dans la mesure où les cantons disposent de ces données, lors du relevé statistique en matière de criminalité (délits, dénonciations, condamnations, condamnations pénales de mineurs, peines privatives de liberté, infractions routières). »
Il faut connaître la nature exacte des problèmes pour pouvoir les résoudre. On ne peut prendre des mesures de prévention et de répression utiles que si tous les faits sont révélés. L’une de ces mesures est l’initiative populaire pour le renvoi des étrangers criminels que l’UDC a lancée au milieu du mois de juillet.

Berne, 23 juillet 2007

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
21.08.2019
La décision de la Commission des institutions politiques du Conseil des Etats (CIP-CE) de rejeter l'initiative "Oui... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
16.08.2019
La Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-CN) refuse de contrôler l'immigration et veut maintenir le... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
15.08.2019
La Confédération annonce une fois de plus une baisse du nombre de demandes d'asile. Pure propagande, car... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord