Participer
Communiqué de presse

La sécurité comme priorité

Le groupe parlementaire UDC rejette à l’unanimité le remplacement du statut de personne admise provisoirement dans le domaine de l’asile. Face à l’afflux constant et massif de réfugiés économiques en Suisse, ce projet est proprement inacceptable. Concernant l’acquisition de nouveaux avions de combat, le groupe UDC donne la priorité absolue à la sécurité de la Suisse.

La Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-CN) exige la préparation d’un projet de loi créant un nouveau statut pour les requérants d’asile admis provisoirement. Il s’agirait d’offrir à ces personnes une protection de plus longue durée et d’améliorer leurs conditions d’accès au marché du travail. En prenant cette décision, la majorité de la CIP-CN se fait complice des bandes criminelles de passeurs et encourage tous les migrants économiques à prendre la route de la Suisse et à s’y introduire illégalement. Le groupe UDC relève à l’unanimité que les personnes admises provisoirement ne sont pas des réfugiés et qu’elles doivent donc retourner le plus rapidement possible dans leur pays. 

Le groupe a en outre été informé par le conseiller férédal Guy Parmelin sur les "Recommandations du groupe d’accompagnement pour l’évaluation et l’acquisition d’un nouvel avion de combat". Pour les parlementaires UDC, la priorité absolue sera toujours de garantir la sécurité de notre pays. Cet objectif exige de garantir la capacité de défense de l’armée suisse sur terre et dans les airs. Les moyens financiers nécessaires à l’application de ce mandat constitutionnel doivent être mis à disposition. Dans ce même contexte, le groupe UDC a approuvé à l’unanimité le message 2017 sur l’armée sans tailler dans le crédit demandé. Enfin, il a refusé de prolonger l’engagement de la Swisscoy dans le cadre de la KFOR jusqu’au 31 décembre 2020.

Grâce au référendum de l’UDC contre la loi sur l’énergie, le Conseil national a déjà refusé le système incitatif en matière climatique et énergétique (SICE). Ce nouvel article constitutionnel permettrait à la Confédération de prélever de lourdes taxes sur les combustibles et les carburants ainsi que sur l’électricité. Le groupe UDC mesurera les partisans de la loi sur l’énergie à leur promesse selon laquelle le Conseil des Etats refusera lui aussi en majorité d’entrer en matière sur ce projet inutile, donc qu’il l’enterre définitivement. Les parlementaires UDC se sont aussi opposés à la ratification de l’accord de Paris sur le climat. Avant même la conclusion de ce traité, la Suisse avait déjà annoncé ses objectifs exagérés en termes de réduction des émissions (baisse des émissions de gaz à effet de serre de 50% d’ici à 2030 par rapport à leur niveau de 1990). Avec la ratification de cet accord, ces objectifs seront définitivement inscrits dans la loi sur le CO2. La seule manière de les atteindre est d’augmenter massivement les taxes et redevances grevant les automobilistes et les camionneurs, les propriétaires de chauffage à huile, les arts et métiers, etc. Le groupe UDC a donc rejeté à l’unanimité ce projet.

partager l’article
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
18.04.2019
La bien-pensance arrogante de la gauche se moque de l'Etat de droit : la majorité socialo-écologiste, qui... lire plus
éditorial
partager l’article
17.04.2019, de Yvan Perrin
Le concept sécuritaire européen a fait faillite et c'est ce même dispositif qu'on voudrait nous obliger à... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
16.04.2019
La commission de l'économie du Conseil national (CER-CN) demande au Conseil fédéral de rouvrir les négociations avec... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord