Participer
Communiqué de presse

La Suisse ne doit pas céder au chantage

Selon certains articles de presse, l’UE a décidé de ne reconnaître que temporairement la bourse suisse dans le but de forcer la Berne fédérale à conclure plus rapidement un accord-cadre avec elle. Cette nouvelle attaque de l’UE intervient peu de temps après sa décision, qui a même surpris le Conseil fédéral, de placer la Suisse sur une « liste grise ». Bruxelles a reconnu sans aucune contrepartie les bourses des Etats-Unis, de Hongkong et d’Australie. L’intention est évidente: en recourant à ces subterfuges techniques de second ordre, l’UE tente d’imposer à la Suisse un accord-cadre qui est en réalité un traité de type colonial puisqu’il impose à notre pays une jurisprudence étrangère, la reprise automatique de droit UE et l’acceptation de sanctions punitives en cas de divergence. Ce comportement illustre parfaitement l’état d’esprit qui règne à Bruxelles. De toute évidence, la majorité du Conseil fédéral est en désarroi devant la dureté avec laquelle la bureaucratie bruxelloise défend ses intérêts. C’est aussi une grave défaite pour la délégation suisse aux négociations avec l’UE. Bruxelles a fait perdre la face aux négociateurs helvétiques. Comme il fallait s’y attendre, le milliard de francs pour la cohésion de l’UE que le Conseil fédéral s’était empressé de promettre à l’UE n’a servi strictement à rien. Le Conseil fédéral s’est une fois de plus fait piéger par Bruxelles et il sabordé ses propres positions en annonçant la conclusion d’un accord-cadre.

La faiblesse et les atermoiements du gouvernement dans les relations internationales sont inquiétants. La majorité du Conseil fédéral est manifestement incapable de défendre les intérêts de la Suisse. L’UDC invite avec instance le gouvernement national à faire enfin preuve de fermeté et à reprendre choses en main lors de sa séance de demain. Parmi les contremesures à prendre, on pourrait par exemple songer à la suspension de la reprise de réfugiés de pays UE ou encore à l’abandon du versement du milliard pour la cohésion. Le gouvernement doit en tout cas clairement faire comprendre à Bruxelles que la conclusion d’un accord-cadre comme celui exigé par l’UE est inacceptable pour une nation indépendante comme la Suisse. Ce projet doit être biffé de la liste les objectifs politiques prévus pour l’année prochaine. Le Conseil fédéral doit enfin assumer sa responsabilité gouvernementale en faisant clairement comprendre à l’UE que notre pays ne cède pas au chantage.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
07.06.2018
Le Conseil fédéral met en consultation la révision de la loi sur les produits pharmaceutiques. Profitant de... lire plus
Consultation
partager l’article
18.05.2018
L'UDC peut soutenir avec certaines réserves les approbations proposées ainsi que l'application des deux ordonnances UE. L'enregistrement... lire plus
Consultation
partager l’article
30.04.2018
L'UDC a rejeté le projet correspondant (17.033 Développement de l'acquis de Schengen. Reprise du règlement (UE) 2016/1624... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique agricole

Pour une production indigène

Le cas particulier suisse

Pour une Suisse indépendante et sûre d’elle

Citoyen et l'Etat

Défendre la liberté menacée

Politique de la santé

Qualité grâce à la concurrence

Politique des étrangers

Limiter l’immigration

Politique financière

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

Politique des médias

 Plus de diversité, moins d’Etat

Politique du sport

Bon pour le corps et l’esprit

Politique de la culture

La culture est l’affaire de la culture

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord