Participer
Communiqué de presse

La surveillant des prix est et restera inutile

Durant la session parlementaire du printemps dernier, l’UDC a déposé une motion (04.3032) pour demander la suppression de la surveillance des prix et le transfert de ses tâches, dans la mesure où…

(UDC) Durant la session parlementaire du printemps dernier, l’UDC a déposé une motion (04.3032) pour demander la suppression de la surveillance des prix et le transfert de ses tâches, dans la mesure où elles sont indispensables, à la Commission de la concurrence. Aujourd’hui, le Conseil fédéral a pris une décision inverse. Il a maintenu un service aussi onéreux qu’inutile et il a même réussi à trouver de nouvelles tâches au préposé à la surveillance des prix pour tenter de sauver les apparences.

La créativité de l’administration fédérale est sans borne quand il s’agit de sauvegarder envers et contre tout des institutions inutiles. Le préposé à la surveillance des prix est un bon exemple à ce propos. Au printemps 2004, l’UDC avait déposé une motion demandant la suppression de ce service aussi inutile que cher. A cette époque, le poste était vacant, si bien que sa disparition n’aurait posé aucun problème. Dans la mesure où véritablement la surveillance des prix est une tâche de l’Etat, il serait juridiquement et politiquement plus raisonnable et plus logique de la confier à la Commission de la concurrence. Le Conseil fédéral préfère les doubles emplois et maintient les deux institutions.

Pour couronner le tout, le Conseil fédéral étend même les tâches du surveillant des prix. Ainsi, celui-ci sera chargé de faire l’inventaire des prix administrés au niveau de la Confédération. Le préposé à la surveillance des prix pourra s’inscrire directement en tête de cette liste, car son prix est beaucoup trop élevé compte tenu de son rendement. La Confédération s’offre un luxe totalement déplacé avec cette institution surannée. Pour l’UDC, supprimer la surveillance des prix, ce serait exploiter intelligemment le potentiel d’économie disponible en renonçant à des activités qui ne sont utiles à personnes. Manifestement le Conseil fédéral n’a pas eu la force de revenir sur ce cadeau onéreux fait à l’ancien conseiller national Rudolf Strahm et à ses amis socialistes.

Berne, 10 décembre 2004

 

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
26.07.2019
Par son jugement de ce jour le Tribunal fédéral contraint les banques suisses de fournir des données... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
02.07.2019
Le projet de modernisation de la prévoyance professionnelle (LPP) présenté aujourd'hui par les syndicats et l'Union patronale... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Agriculture

Pour une production indigène.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord