Participer
Communiqué de presse

L’ambassadeur italien doit Être convoqué au département des affaires étrangÈres

L’UDC invite le Conseil fédéral et les autorités concernées à défendre rigoureusement les intérêts de la Suisse face à la situation de plus en plus grave provoquée par la migration économique en…

L’UDC invite le Conseil fédéral et les autorités concernées à défendre rigoureusement les intérêts de la Suisse face à la situation de plus en plus grave provoquée par la migration économique en provenance d’Afrique du Nord. La Suisse doit exiger le strict respect de l’accord de Dublin par l’Italie et l’UE. Pour l’UDC, il est hors de question que la Suisse accueille des continents d’immigrants en provenance d’Afrique du Nord. Les autorités helvétiques doivent aussi s’opposer à un éventuel accueil provisoire de ces personnes par l’Italie qui permettrait ainsi à ces migrants de voyager librement dans l’espace Schengen. Il n’est pas tolérable que l’Italie abuse de l’accord de Schengen pour encourager les migrants à poursuivre leur voyage vers d’autres pays. Notre voisin du sud doit bien plus veiller à ce que ces migrants économiques ne parviennent pas en Europe ou qu’ils soient immédiatement renvoyés. Le Département fédéral des affaires étrangères a le devoir de convoquer immédiatement l’ambassadeur d’Italie. La Suisse doit en outre contrôler systématiquement ses frontières, y compris le trafic frontalier de voitures et de trains, pour empêcher que les passages clandestins de migrants économiques n’augmentent encore.
Le problème des migrants économiques en provenance d’Afrique du Nord s’aggrave.

L’exemple italien montre à l’évidence que l’accord de Dublin n’est plus appliqué ou qu’il est conduit à l’absurde. Il s’avère que la Suisse doit désormais affronter seule ce problème. Si effectivement l’Italie accueille provisoirement ces migrants et leur permet ainsi de se déplacer librement dans l’espace Schengen, la situation se détériorait définitivement. Cette attitude encouragerait de surcroît d’autres migrants nord-africains à suivre l’exemple. Une répartition de ces migrants sur d’autres pays serait également une violation de l’accord de Schengen. L’UDC s’y oppose catégoriquement. Elle demande à la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga d’informer enfin ouvertement et honnêtement la population sur la situation réelle. Combien d’Africains du Nord sont déjà arrivés en Suisse? Qu’en est-il des flux migratoires qui se dirigent vers la Suisse via l’Italie? Pourquoi les chiffres mensuels sur l’asile, qui normalement son publiés au début de chaque mois, ne sont-ils pas disponibles avant le milieu d’avril?

La Suisse doit, de l’avis de l’UDC, prendre toutes les dispositions pour contrôler systématiquement ses frontières en cas d’aggravation de la situation. Ce contrôle doit également porter sur les voyageurs qui entrent aujourd’hui sans vérification en Suisse via les transports publics et privés. Les déclarations lénifiantes de la responsable du DFJP et du chef des gardes-frontière ne sont plus acceptables. Le groupe parlementaire UDC a déposé des interventions à ce sujet durant la session de printemps. Elle profitera de la session spéciale en cours pour poser d’autres questions.

Toutes les autorités concernées doivent enfin défendre sans compromis les intérêts de la Suisse.

plus sur le thème
Exposé
partager l’article
10.01.2019, de Thomas Aeschi
L'UDC se distingue par sa politique continue et persévérante en faveur de la Suisse. Son groupe parlementaire... lire plus
éditorial
partager l’article
13.12.2018, de Andreas Glarner
En lisant le Pacte mondial sur les réfugiés, on constate très vite qu'il est de la même... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
12.12.2018
Le PDC et le PLR ont une fois de plus fait cause commune avec la gauche pour... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique d'asile

Régler enfin le chaos dans le secteur de l’asile

Politique de l'énergie

Pour un approvisionnement énergétique sûr et avantageux

Politique de la sécurité

Punir les criminels au lieu de les chouchouter

Propriété

Contre l’expropriation, pour la protection de la sphère privée

Politique du sport

Bon pour le corps et l’esprit

Politique de l'économie

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie

Citoyen et l'Etat

Défendre la liberté menacée

Politique des transports

Se déplacer librement sans obstacle chicanier

Politique financière

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord