Participer
Communiqué de presse

Le CF préfÈre représenter à l’étranger que de s’occuper des affaires gouvernementales en Suisse

L’UDC rejette catégoriquement le message complémentaire adopté aujourd’hui par le Conseil fédéral pour la réforme du gouvernement. La durée de fonction du président de la Confédération devrait être…

L’UDC rejette catégoriquement le message complémentaire adopté aujourd’hui par le Conseil fédéral pour la réforme du gouvernement. La durée de fonction du président de la Confédération devrait être prolongée pour renforcer les contacts internationaux. Les problèmes de conduite stratégique, qui affectent le Conseil fédéral, n’en seront pas résolus pour autant. Pour pouvoir tranquillement s’adonner à l’activisme interna-tional, les conseillers fédéraux veulent transmettre à des secrétaires d’Etat supplé-mentaires diverses tâches de direction au niveau des départements. C’est dire que le gouvernement cède en partie à l’administration la conduite des départements et la responsabilité politique qui en découle. Au lieu de diriger consciencieusement les dé-partements et les affaires gouvernementales, les conseillers fédéraux préfèrent se produire sur la scène internationale et assumer des tâches représentatives. Ces me-sures ont par ailleurs pour effet de gonfler encore plus l’administration fédérale. C’est une évidence pour l’UDC: seule une élection du Conseil fédéral par le peuple garantit la présence au gouvernement de personnalités fortes et démocratiquement légitimées.

Refusée à plusieurs reprises durant les 100 ans écoulés, la prolongation de la durée de fonc-tion du président de la Confédération ne résout pas les problèmes de conduite qui affectent le gouvernement actuel. Cette réforme a pour principal effet de déclencher un activisme supplémentaire en politique étrangère avec des mises en scène inutiles, voire dangereuses des conseillers fédéraux. En revanche, le rôle d’animateur et de coordinateur du président de la Confédération n’en sera pas renforcé. L’engagement de secrétaires d’Etat supplémentaires gonfle l’appareil administratif et a pour effet de déplacer la responsabilité politique du gouvernement vers l’administration. Ce renforcement de la position déjà excessivement forte de l’administration est en contradiction avec le système politique suisse. L’UDC s’y opposera avec la dernière énergie. L’idée d’engager des secrétaires d’Etat supplémentaires dotés de pouvoirs accrus a déjà été lancée à plusieurs reprises dans le passé et rejetée à chaque fois. En 1996, 60,6% des citoyennes et des citoyens se sont opposés à un tel projet.

L’UDC insiste sur la nécessité de faire élire le Conseil fédéral par le peuple. Voilà la seule manière de doter le Conseil fédéral de personnalités fortes et, de surcroît, démocratiquement légitimées.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
28.06.2019
De toute évidence l'UE poursuit son chantage et ne songe pas à prolonger l'équivalence boursière en faveur... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
26.06.2019
Le Conseil fédéral admet certes que la libre circulation des personnes pose des problèmes, mais au lieu... lire plus
Papier de position
partager l’article
25.06.2019
en lire plus
Thèmes et positions
Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Agriculture

Pour une production indigène.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord