Participer
Communiqué de presse

Le Conseil fédéral doit clarifier la situation

Des annonces pleine page publiées la semaine dernière par les partisans des initiatives antinucléaires citaient des déclarations du conseiller fédéral Moritz Leuenberger à l’appui de leur thèse…

(UDC) Des annonces pleine page publiées la semaine dernière par les partisans des initiatives antinucléaires citaient des déclarations du conseiller fédéral Moritz Leuenberger à l’appui de leur thèse. L’UDC invite donc le gouvernement à protester contre cet abus et à réaffirmer son opposition aux deux initiatives antinucléaires lors de sa séance de mercredi prochain.

Les conseillers fédéraux socialistes ont de plus en plus de problèmes avec la collégialité gouvernementale. Micheline Calmy-Rey a pris l’habitude d’informer la presse de ses intentions avant d’en parler au Conseil fédéral. Moritz Leuenberger, peinant à accepter la décision majoritaire du gouvernement contre l’initiative « Moratoire-plus », fait régulièrement apparaître sa préférence pour ce projet. Rien d’étonnant dès lors à ce que les initiateurs abusent de certaines déclarations de Moritz Leuenberger pour alimenter leur campagne.

L’UDC demande donc que mercredi prochain le Conseil fédéral dans son ensemble et Moritz Leuenberger, chef du DETEC, en particulier réaffirment leur recommandation au souverain suisse de rejeter l’initiative « Moratoire-plus ». Moritz Leuenberger doit cesser de jouer son double jeu, rappeler publiquement la position du Conseil fédéral contre l’initiative « Moratoire-plus » et énoncer les principaux arguments s’opposant à cette initiative, à savoir le coût élevé d’un abandon prématuré du nucléaire, l’accroissement de la dépendance de la Suisse de l’étranger et les effets négatifs sur le bilan CO2.

Moritz Leuenberger semblant tolérer – et même encourager – ces citations sorties de leur contexte, le Conseil fédéral doit intervenir activement et condamner cette campagne. Il est malhonnête de donner l’impression durant cette campagne de votation que le gouvernement soutient l’initiative « Moratoire-plus ». Mais il est vrai aussi que le Conseil fédéral porte une part de responsabilité dans cette lamentable affaire parce qu’il n’a jamais pris de position claire et nette. Voilà bien la réponse à la mollesse du Conseil fédéral face à l’initiative « Moratoire-plus ».

Berne, le 28 avril 2003

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
29.06.2019
Réunis aujourd’hui à Orbe (VD), les délégués de l’UDC Suisse ont voté un manifeste contre la mainmise... lire plus
Consultation
partager l’article
21.06.2019
L'UDC soutient en principe la révision de l'ordonnance mentionnée ci-dessus. Elle salue notamment l'intention de soutenir la... lire plus
Consultation
partager l’article
08.02.2019
L'UDC est d'avis que le complément à l'art. 58a al. 5 de la loi fédérale sur l'utilisation... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Agriculture

Pour une production indigène.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord

Êtes-vous prêt à vos engager pour une Suisse sûre et libre ?

Participe - garantir le succès des élections

Engage-toi avec nous:

Je donne mon temps pour une Suisse libre et sûre