Participer
Communiqué de presse

Le conseil fédéral et l’administration court-circuitent le souverain

Bon nombre de Suissesses et de Suisses regrettent sans doute depuis aujourd’hui d’avoir dit oui à Schengen. L’UDC avait prédit qu’un oui à Schengen serait immédiatement suivi par un nouveau pas…

(UDC) Bon nombre de Suissesses et de Suisses regrettent sans doute depuis aujourd’hui d’avoir dit oui à Schengen. L’UDC avait prédit qu’un oui à Schengen serait immédiatement suivi par un nouveau pas vers l’UE. Elle a eu raison. Les hauts fonctionnaires du département Calmy-Rey parlent aujourd’hui avec enthousiasme d’un « contrat d’association » avec l’UE. Mais là encore, la seule différence entre adhésion et association est que lors d’une éventuelle votation sur un « contrat d’association » la majorité des cantons ne serait pas requise. Une manière classique de court-circuiter le souverain.

Le DFAE de la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey envisage manifestement de recourir à la même ruse grossière que pour l’accord de Schengen, donc d’éluder les règles démocratiques pour pousser la Suisse dans l’UE. Car s’il avait fallu la majorité des cantons pour Schengen, cet accord aurait été refusé. Grâce à une astuce juridique, on tente une fois de plus de contourner la majorité des cantons, donc d’empêcher la participation des cantons pourtant prévue dans la Constitution, afin de forcer l’adhésion de la Suisse à l’UE.

Les stratèges du Palais fédéral oublient simplement que l’utilité des accords bilatéraux consiste précisément à éviter autant que possible les liens institutionnels. Il est donc inutile et même faux de vouloir garantir institutionnellement des accords bilatéraux par le biais d’un « accord-cadre ». Ce qui n’empêche pas le Conseil fédéral et son administration de recourir à tous les moyens pour poursuivre leur objectif d’adhésion à l’UE nonobstant les décisions contraires prises par le peuple.

Les dernières intentions annoncées au Palais fédéral, de même que les récentes tentatives de chantage de l’UE devraient être un avertissement pour les Suisses. Il est grand temps que le peuple reprenne les choses en main et qu’il mette fin à cet activisme anti-démocratique en déposant un non clair et net dans l’urne lors des prochaines votations européennes. Faute de quoi le peuple court le risque de devoir constater aussi après la prochaine votation de septembre qu’il a été abusé par des milieux qui n’hésitent pas à brader la Suisse morceau par morceau à une UE pourtant profondément divisée.

Berne, 20 juin 2005

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
16.08.2019
La Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-CN) refuse de contrôler l'immigration et veut maintenir le... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
15.08.2019
La Confédération annonce une fois de plus une baisse du nombre de demandes d'asile. Pure propagande, car... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
13.08.2019
Le complot des valets de l'UE a franchi une nouvelle étape: le PLR, le PDC et le... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord