Participer
Communiqué de presse

Le Conseil fédéral fait tout pour empêcher l’expulsion d’étrangers criminels

L’UDC est consternée par le projet du Conseil fédéral de déclarer partiellement irrecevable l’initiative populaire qui impose l’expulsion d’étrangers criminels. Cette intention relatée par divers articles de presse est parfaitement dans la ligne de la politique du gouvernement qui refuse obstinément d’appliquer l’initiative pour le renvoi des étrangers criminels que le peuple a approuvé. Il s’agit là d’une conception pour le moins inquiétante de la démocratie. Faute d’arguments objectifs, le Conseil fédéral cherche à étouffer par des ergotages juridiques le recours aux droits démocratiques. Cette affaire montre une fois de plus combien il est important de clarifier le rapport entre le droit national et le droit international.

L’UDC est consternée par le projet du Conseil fédéral de déclarer partiellement irrecevable l’initiative populaire qui impose l’expulsion d’étrangers criminels. Cette intention relatée par divers articles de presse est parfaitement dans la ligne de la politique du gouvernement qui refuse obstinément d’appliquer l’initiative pour le renvoi des étrangers criminels que le peuple a approuvé. Il s’agit là d’une conception pour le moins inquiétante de la démocratie. Faute d’arguments objectifs, le Conseil fédéral cherche à étouffer par des ergotages juridiques le recours aux droits démocratiques. Cette affaire montre une fois de plus combien il est important de clarifier le rapport entre le droit national et le droit international.

L’UDC a récolté en un temps record les signatures nécessaires pour l’initiative de mise en œuvre qui vise à garantir l’application de l’initiative pour le renvoi des étrangers criminels. Récemment, la commission compétente du Conseil national a chargé le Conseil fédéral de présenter un projet de loi sur la base de l’initiative de mise en œuvre. Les commissaires ont par la même occasion rejeté le projet de loi inapte proposé par le DFJP. Il semble que la majorité du Parlement commence enfin à comprendre que l’application de l’initiative sur le renvoi est plus urgente que jamais.

Or, le Conseil fédéral s’entête dans son refus d’appliquer cet article constitutionnel approuvé par le peuple et les cantons. Le mépris de la volonté populaire n’a plus de limite chez les conseillers fédéraux. Le gouvernement et le Tribunal fédéral plaçant le droit international – même non impératif – au-dessus du droit national, donc accordant plus d’importance aux intérêts des criminels étrangers qu’à ceux de la population suisse, l’UDC devra intervenir pour clarifier la situation. De surcroît, l’interdiction du refoulement (art. 25) invoquée semble-t-il par le Conseil fédéral est parfaitement réglée aussi bien dans le texte de l’initiative que dans la Constitution fédérale. Il n’existe à ce niveau aucune contradiction avec le droit international impératif et l’initiative n’exige aucun changement du droit constitutionnel suisse dans ce domaine. L’argumentation de l’administration fédérale est donc absurde.

Largement influencé par le Département des affaires étrangères à en croire les comptes rendus parus dans les médias, le Conseil fédéral relève qu’il faut rapidement clarifier le rapport entre le droit national et le droit international. L’UDC a fait à ce propos des propositions claires et nettes qui sont actuellement en consultation auprès des partis cantonaux. Le lancement d’une initiative populaire est à l’examen. La priorité du droit suisse légitimé par le souverain doit absolument être rétablie par rapport au droit international.

plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
16.01.2019, de Ueli Maurer
Communiqué de presse
partager l’article
15.01.2019
La Commission de politique extérieure du Conseil national (CPE-CN) avait l'intention, avec son audition publique sur l'accord-cadre... lire plus
Exposé
partager l’article
10.01.2019, de Thomas Aeschi
L'UDC se distingue par sa politique continue et persévérante en faveur de la Suisse. Son groupe parlementaire... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique de la culture

La culture est l’affaire de la culture

Politique d'asile

Régler enfin le chaos dans le secteur de l’asile

Politique de la santé

Qualité grâce à la concurrence

Défense nationale

Pour la sécurité du pays et de ses habitants

Politique de l'énergie

Pour un approvisionnement énergétique sûr et avantageux

Politique agricole

Pour une production indigène

Politique de l'économie

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie

Politique de la famille

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle

Politique des étrangers

Limiter l’immigration

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord