Participer
Communiqué de presse

Le Conseil fédéral refuse de combattre la délinquance juvénile

Le Conseil fédéral a approuvé aujourd’hui un rapport consécutif à une intervention parlementaire concernant la criminalité en bande. Il estime qu’il n’est pas nécessaire pour le moment d’adapter le…

Le Conseil fédéral a approuvé aujourd’hui un rapport consécutif à une intervention parlementaire concernant la criminalité en bande. Il estime qu’il n’est pas nécessaire pour le moment d’adapter le droit pénal. L’attitude du gouvernement, qui refuse de voir les problèmes de la délinquance juvénile et de durcir le droit pénal, est proprement irresponsable.

Le Conseil fédéral retient dans son rapport qu’il n’est pas nécessaire pour le moment de modifier le droit pénal. Selon le gouvernement, la loi sur le droit pénal des mineurs entrée en vigueur il y a trois ans permet de prendre des sanctions suffisamment sévères contre les jeunes délinquants violents. En adoptant cette position, le Conseil fédéral refuse d’admettre qu’une peine doit aussi avoir un effet préventif. Une fois de plus la Confédération se contente de mener des tâches de coordination et de fabriquer de nouvelles statistiques, donc de gonfler la bureaucratie, au lieu de combattre les problèmes effectifs.

L’UDC exige les modifications suivantes du Code pénal pour répondre à la délinquance juvénile:

  • application du droit pénal des adultes dès 16 ans révolus
  • suppression de la procédure de médiation
  • suppression du blâme simple
  • abaissement à 14 ans de la limite d’âge pour les peines privatives de liberté jusqu’à 4 ans
  • information des enseignants et maîtres d’apprentissage sur les actes pénaux commis par un élève ou un apprenti.

Ces durcissements du régime pénal sont dictés par la réalité. Les jeunes violents savent très bien qu’ils ont toutes les chances de s’en sortir avec des peines légères. L’UDC exige avec insistance un durcissement du droit pénal et du droit pénal des mineurs. Le Conseil fédéral doit enfin agir et prendre des mesures efficaces. Par son laxisme il se fait le complice des délinquants et porte la responsabilité de l’escalade de la violence.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
13.03.2019, de Maximilian Reimann
La directive citoyenne de l‘UE ouvrirait la porte de notre système de sécurité sociale aux citoyens de... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.02.2019, de Yves Nidegger
Les aberrations du système suisse des sanctions doivent être éliminées, et vite. Mais le Conseil des Etats... lire plus
Consultation
partager l’article
12.02.2019
L'UDC rejette catégoriquement la modification de la loi sur les armes du 28 septembre 2018 et par... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique de l'économie

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie

Politique agricole

Pour une production indigène

Le cas particulier suisse

Pour une Suisse indépendante et sûre d’elle

Politique de la famille

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle

Politique financière

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

Politique extérieure

Indépendance et autodétermination

Politique de la santé

Qualité grâce à la concurrence

Politique de la sécurité

Punir les criminels au lieu de les chouchouter

Politique Environnementale

Un environnement intact pour nous et nos descendants

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord