Participer
Communiqué de presse

Le Conseil fédéral s’oublie

Le Conseil fédéral a perdu de vue les intérêts du pays et sort complètement de son rôle. En acceptant d’accueillir deux Ouïgours du camp de prisonniers de Guantanamo, le gouvernement enlève une…

Le Conseil fédéral a perdu de vue les intérêts du pays et sort complètement de son rôle. En acceptant d’accueillir deux Ouïgours du camp de prisonniers de Guantanamo, le gouvernement enlève une épine du pied de l’Etat américain sans obtenir aucune contrepartie et il compromet par la même occasion les bonnes relations de la Suisse avec la Chine. D’un côté, la Suisse s’expose sans nécessité aucune au risque terroriste, de l’autre elle met en jeu un potentiel économique valant des milliards de francs. Et pour couronner le tout, le Conseil fédéral s’écrase devant l’Allemagne: au lieu d’envisager des contremesures dans l’affaire des données bancaires volées, il fait semblant d’espérer que le gouvernement allemand revienne à de meilleurs sentiments.

Les décisions prises aujourd’hui par le Conseil fédéral sont consternantes. Le gouvernement agit sans méthode et oublie les intérêts du pays et la neutralité suisse. Comment expliquer sinon que le Conseil fédéral met en péril les relations sino-helvétiques et aide les Etats-Unis à résoudre un de leurs problèmes sans obtenir la moindre contrepartie? Il est cynique d’invoquer l’aide humanitaire, car ces Ouïgours seraient également libérés aux Etats-Unis et pourraient y vivre à condition de ne pas menacer la sécurité publique.

L’attitude du gouvernement dans l’affaire du vol de données bancaires et du comportement des autorités allemandes est tout aussi confuse. Le Conseil fédéral devrait avoir la force et le courage de rejeter catégoriquement cette attaque grossière contre la souveraineté suisse. Dans cette situation, il ne saurait être question que la Suisse négocie un nouvel accord de double imposition avec l’Allemagne et qu’elle poursuive ses versements dans le cadre de l’imposition du revenu de l’épargne déposée en Suisse.

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
10.09.2019
La Suisse compte actuellement déjà 8,5 millions d'habitants. Durant les 11 ans écoulés, la population de notre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
09.09.2019
Depuis l’introduction de la libre circulation des personnes, nous n’avons plus été en mesure de décider par... lire plus
Journal du parti
partager l’article
09.09.2019, de Roger Köppel
Le PLR et le PDC vont mal et n’osent pas tenir leur engagement et rejeter le milliard... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord