Participer
Communiqué de presse

Le conseiller fédéral Joseph Deiss en marge de la légalité

En se mêlant du conflit de Reconvilier, le conseiller fédéral Joseph Deiss a créé de manière irréfléchie un dangereux précédant qui suscite de nombreuses questions. Des syndicats de plus en plus…

(UDC) En se mêlant du conflit de Reconvilier, le conseiller fédéral Joseph Deiss a créé de manière irréfléchie un dangereux précédant qui suscite de nombreuses questions. Des syndicats de plus en plus agressifs pourront-ils désormais toujours compter sur la médiation du Conseil fédéral ? La médiation dans les conflits de travail sera-t-elle à l’avenir une tâche du gouvernement? Le principe fondamental du partenariat social ne compte-t-il plus? Où s’agit-il là tout simplement d’une action qui s’inscrit dans une avant-campagne électorale?

Le conseiller fédéral Joseph Deiss s’est mêlé du conflit de travail de Reconvilier en agissant comme médiateur entre les partenaires sociaux. Il a ainsi créé un dangereux précédent: cette immixtion d’un ministre dans les affaires intérieures d’une entreprise est unique en Suisse. On ne voit d’ailleurs pas très bien sur quelle base légale Joseph Deiss peut se fonder, pas plus qu’on ne sait si le Conseil fédéral a donné au ministre de l’économie un mandat de négociation et quel est, le cas échéant, le contenu de celui-ci.

Le fait est que l’action du conseiller fédéral Joseph Deiss est en claire opposition avec le principe de la liberté économique et aussi avec les règles du partenariat social. Au-delà de l’irritation que suscite sans doute la prolongation de la grève provoquée par l’intervention de Joseph Deiss, on peut se s’interroger sur l’éventualité de demandes en dommages et intérêts des lésés. Le Conseil fédéral peut-il réellement juger des affaires internes à une entreprise? Est-ce de la compétence et du devoir du gouvernement national que de se prononcer sur la stratégie d’une entreprise et de prendre position sur de telles questions?

Le groupe parlementaire UDC déposera durant la session de printemps une interpellation urgente pour demander des explications sur cette intervention douteuse du ministre de l’économie.

Sissach, le 25 février 2006

plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
04.12.2019, de Marcel Dettling
La population suisse a franchi le cap des 8,5 millions d’habitants. Le PS, le PLR, le PDC... lire plus
Journal du parti
partager l’article
04.12.2019, de Céline Amaudruz
Schengen – le concept de l ‘UE avec des frontières ouvertes a échoué. C ‘est ce que... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
03.12.2019
Les habitants des régions frontalières souffrent de la criminalité brutale qui pénètre quasiment tous les jours en... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Agriculture

Pour une production indigène.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord