Participer
Communiqué de presse

Le groupe parlementaire UDC s’informe dans le canton du Jura sur les effets négatifs de la libre circulation des personnes et refuse une hausse des dépenses de plusieurs milliards

Le groupe parlementaire UDC s’est réuni à Delémont (JU) pour préparer la session d’automne des Chambres fédérales. Le canton du Jura est particulièrement touché par l’augmentation du chômage. De surcroît, la libre circulation des personnes renforce la pression sur le marché du travail: la libre disponibilité de milliers de frontaliers bon marché provoque la baisse des salaires et évince notamment les salariés âgés au marché du travail.

Le canton du Jura, qui souffre de toute manière de faiblesses structurelles, est particulièrement frappé par la crise économique déclenchée par la pandémie Covid-19. Le groupe UDC s’en est rendu compte dans ses contacts avec la population locale après sa séance à Delémont. De nombreuses personnes y ont perdu leur travail durant les mois écoulés. Au moins juillet, le taux de chômage a atteint 5%, soit 1,8% de plus qu’en juillet 2019.

La situation s’aggrave du fait que des milliers de frontaliers bon marché se pressent sur le marché du travail local grâce à la libre circulation des personnes. Durant les cinq ans écoulés, le nombre de frontaliers originaires de l’UE a augmenté d’environ 19% pour atteindre 8639 personnes (niveau de juin 2020). En raison de l’augmentation du chômage en France, il faut s’attendre à ce que l’afflux de frontaliers et de migrants UE acceptant des bas salaires augmente encore. Comme les autres régions frontalières de Suisse, le canton du Jura souffre du dumping salarial et de l’éviction des salariés âgés du marché du travail.

Le groupe UDC refuse une augmentation des dépenses de plusieurs milliards dans la crise actuelle

Le Conseil fédéral et les autres partis veulent porter les dépenses pour la formation, la recherche et l’innovation (FRI) à plus de 28 milliards de francs pour la période 2021-2024, soit 2,2 milliards de plus que durant les années 2017 à 2020. De même, les moyens financiers destinés à l’encouragement de la culture devraient progresser de 22,4 millions de francs entre 2021 et 2024 pour atteindre environ 1 milliard de francs aux frais des contribuables. Il est proprement irresponsable d’augmenter aussi massivement les dépenses publiques en période de crise. Le groupe UDC a donc décidé de s’opposer durant la session parlementaire d’automne aussi bien au message du Conseil fédéral sur l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation qu’à celui consacré à la promotion culturelle.

La crise économique provoquée par la pandémie Covid-19 coûte à notre pays des dizaines de milliards de francs d’argent des contribuables. Qui plus est, la récession qui en découle réduira les recettes fiscales de l’Etat. Le déficit fédéral se montera sans doute à quelque 20 milliards de francs à la fin 2020. Mais ce n’est pas tout: il faut s’attendre à ce que le Parlement fédéral après son glissement à gauche aux élections fédérales de 2019 dépense à pleines mains l’argent public. Dans un contexte financier et économique aussi difficile, l’UDC juge irresponsable une nouvelle augmentation des dépenses. D’ailleurs, une augmentation des contributions ne signifie pas forcément une amélioration de la qualité de la formation.

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
26.09.2021
Avec le refus clair à l'initiative 99%, l'électorat suisse prouve une fois de plus qu'il ne suit... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
14.09.2021
Journal du parti
partager l’article
10.09.2021, de Ueli Maurer
Le 26 septembre, nous voterons sur l’initiative 99%. Les partisans de la gauche et des verts font... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Agriculture

Pour une production indigène.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord