Participer
Communiqué de presse

Le groupe UDC envisage un référendum contre la loi sur la nationalité

Le groupe parlementaire UDC s’est réuni pour préparer les objets à l’ordre du jour de la deuxième semaine de la session des Chambres fédérales

Le groupe parlementaire UDC s’est réuni pour préparer les objets à l’ordre du jour de la deuxième semaine de la session des Chambres fédérales. Il a notamment examiné la nouvelle situation créée par la loi sur la nationalité. Si, dans les discussions parlementaires restantes, une durée minimale de séjour de huit ans seulement pour l’obtention de la nationalité suisse devait finir par s’imposer, le groupe recommandera à la direction de son parti de lancer un référendum. Les parlementaires UDC s’opposent en outre à des durcissements excessifs et inutiles de la législation contre le blanchiment d’argent en application de recommandations internationales. De même, ils rejettent le développement dudit acquis de Dublin dans le domaine de l’asile, car ces dispositions compliquent massivement l’exécution des décisions des autorités.

Le groupe UDC maintient la ligne qu’il a suivie jusqu’ici dans le débat sur la loi sur la nationalité. Si, dans le cadre de la procédure d’élimination des divergences entre les deux chambres, la réduction de la durée minimale du séjour de 12 ans actuellement à 8 ans devait finalement être retenue par la majorité du Parlement, le groupe s’opposera à ce projet de loi et recommandera à son parti de lancer un référendum. Si une durée minimale de 10 ans s’impose, le groupe fera une appréciation globale des divergences restantes et, partant de cette analyse, décidera de la position qu’il prendra lors des votes finaux.

Le Conseil fédéral fait preuve d’un zèle excessif et dépasse même les normes internationales en appliquant les recommandations GAFI concernant la lutte contre le blanchiment d’argent. Le projet qu’il soumet aux chambres remet en question des biens juridiques fondamentaux comme la liberté de disposer de la propriété privée. L’UDC refuse clairement une limitation des montants pour les affaires réglées au comptant, de même que d’autres règlementations totalement exagérées dans le droit des sociétés anonymes, du droit pénal et dans la définition des personnes politiquement exposées. Les parlementaires UDC recommandent donc de ne pas entrer en matière sur ce projet. Pour le cas où une discussion de détail devait tout de même avoir lieu, le groupe UDC a préparé de nombreuses propositions de modification.

Le nouveau développement de l’accord de Dublin (reprise de l’ordonnance Dublin III) n’est pas acceptable aux yeux de l’UDC. Ces nouvelles dispositions minent le droit d’asile et récompensent les individus qui abusent de ce droit. Par exemple, la possibilité de mettre des requérants en détention en vue de leur expulsion est massivement réduite. En raison de cette détérioration de la situation légale, de la suppression de la détention spéciale à des fins d’expulsion, règle essentielle pour l’application des décisions, et de la réduction de la durée de la détention, le nombre de cas Dublin pouvant être transférés à d’autres pays sera encore plus faible à l’avenir. Cet accord devient ainsi une véritable farce et les promesses faites au peuple avant la votation sur les accords Schengen/Dublin seront encore moins bien tenues qu’aujourd’hui. Cette reprise des nouvelles dispositions Dublin met aussi en évidence les problèmes énormes posés par une reprise dynamique du droit UE. La Suisse se livre ainsi pieds et poings liés au législateur UE et perd la possibilité de trouver des solutions optimales pour elle.

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
10.09.2019
La Suisse compte actuellement déjà 8,5 millions d'habitants. Durant les 11 ans écoulés, la population de notre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
09.09.2019
Depuis l’introduction de la libre circulation des personnes, nous n’avons plus été en mesure de décider par... lire plus
Journal du parti
partager l’article
09.09.2019
Compte tenu de leur part à la population totale, les migrants affichent un taux de criminalité et... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord