Participer
Communiqué de presse

Le nouveau certificat de salaire n’est pas nécessaire

Un nouveau certificat de salaire devrait être introduit en Suisse en 2007 avec pour principal résultat de donner encore plus de travail administratif aux entreprises petites et moyennes et d’…

(UDC) Un nouveau certificat de salaire devrait être introduit en Suisse en 2007 avec pour principal résultat de donner encore plus de travail administratif aux entreprises petites et moyennes et d’alourdir les impôts et la bureaucratie. Une phase-pilote va être lancée alors que ce certificat ne répond à aucun besoin. L’UDC demande que cet exercice soit immédiatement arrêté.

Cette phase-pilote devrait permettre de déterminer si le nouveau certificat de salaire est techniquement applicable, administrativement supportable et économiquement et financièrement raisonnable, a-t-on dit à la conférence de presse. Le fait qu’il faille d’abord tester si ce certificat est supportable et raisonnable prouve bien qu’il est inutile! Si tout était clair et si le besoin était donné, il ne serait pas nécessaire de faire un test.

Cette phase-pilote n’est pas autre chose qu’une manœuvre de diversion des présidents radicaux d’economiesuisse ainsi que de l’Union suisse des arts et métiers. Une fois de plus, ces personnes ont été incapables de défendre efficacement les intérêts de ceux qu’ils représentent. Ils ont donc conclu un petit compromis avec les directeurs des finances des cantons et l’administration fédérale pour sauver le nouveau certificat de salaire. Or, les milieux des arts et métiers dans les cantons manifestent une opposition de plus en plus forte à l’égard de ce projet, au point de songer au lancement d’une initiative populaire. Cela n’a rien d’étonnant quand on sait que ce nouveau certificat de salaire accroît la bureaucratie et les contraintes administratives pour l’économie en général, les arts et métiers en particulier, et qu’il alourdit les impôts pour les salariés en supprimant des possibilités de déduction.

Pour garder la face, les représentants de l’économie ont approuvé une phase-pilote qui leur permettra ensuite de prétendre dans un rapport final enjolivant la situation qu’ils ont défendu les intérêts des entreprises et de l’économie. Le procédé est connu. Comme lors de l’introduction de la TVA, on dira haut et fort que les légères charges administratives supplémentaires découlant de ce certificat sont parfaitement supportables pour les petites entreprises.

C’est exactement cette politique qui paralyse l’économie de notre pays et qui freine sa croissance. L’UDC invite les associations économiques et les autres partis bourgeois à intervenir de concert pour mettre fin immédiatement à ce projet de nouveau certificat de salaire et pour maintenir le système actuel. De plus, l’UDC demande que les prestations salariales annexes de faible importance soient exonérées de l’impôt et des cotisations sociales et qu’un système forfaitaire soit introduit pour les autres prestations s’ajoutant au salaire.

Berne, 21 juin 2005

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
26.07.2019
Par son jugement de ce jour le Tribunal fédéral contraint les banques suisses de fournir des données... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
03.07.2019
Le Conseil fédéral a présenté aujourd'hui ses propositions pour la réforme de l'AVS. L'UDC salue l'adaptation de... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Agriculture

Pour une production indigène.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Armée

La sécurité de la population.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord