Participer
Communiqué de presse

Le projet de réforme du marche de l’électricité n’est pas acceptable

L’économie suisse a un besoin urgent d’électricité moins chère. Il faut donc mettre en place rapidement une loi sur le marché de l’électricité qui se limite à l’essentiel et qui anime la…

(UDC) L’économie suisse a un besoin urgent d’électricité moins chère. Il faut donc mettre en place rapidement une loi sur le marché de l’électricité qui se limite à l’essentiel et qui anime la concurrence. L’Organisation du secteur de l’électricité (OSEL) mise en consultation aujourd’hui n’apporte que de nouvelles prescriptions et taxes. L’UDC rejette ce projet totalement inadapté à la situation.

Le projet de loi sur une nouvelle organisation du secteur de l’électricité (OSEL) mis aujourd’hui en consultation n’est pas acceptable. Au lieu de réduire le prix de l’électricité pour l’économie suisse par une réglementation du marché limitée au strict nécessaire, OSEL apporte de nouvelles prescriptions et taxes. L’ouverture du marché n’est envisagée que pour quelques grands consommateurs et les monopoles des exploitants de réseaux sont bétonnés. La concurrence n’a aucune chance de s’établir dans ces conditions. Une fois de plus, les PME suisses seront les perdants, eux qui paient aujourd’hui déjà des prix de l’électricité parmi le plus élevés d’Europe.

Il est prévisible que cette loi entraînera une augmentation sensible du prix de l’électricité. Les mesures d’encouragement excessives en faveur d’installations électriques écologiques non rentables devront en fin de compte être payées par les consommateurs d’électricité. L’UDC rejette en bloc ces nouvelles prescriptions qui ouvrent toutes grandes les portes à un système de subvention lourd et inefficace à l’allemande et qui ne tiennent compte ni des récentes décisions du peuple et du parlement, ni du fait que la force hydraulique participe aujourd’hui déjà à raison de 60% à la production d’électricité en Suisse.

Le projet ELSO mis en consultation est l’expression typique d’une pensée étatique, d’une politique déterminée par la foi en la nécessité de tout prescrire et de tout contrôler par des fonctionnaires. Or, une loi sur la concurrence doit être libérée de dispositions étatistes et dirigistes inutiles afin de permettre aux avantages du libre marché de s’exprimer pleinement.

La Suisse a besoin d’une loi sur l’ouverture du marché de l’électricité qui se limite à l’essentiel, favorise l’économie, garantit la sécurité de l’approvisionnement et ne gonfle pas inutilement l’appareil bureaucratique. L’UDC rejette donc ce projet ELWO qui n’apporte que de nouvelles réglementations et de nouvelles taxes pour les acheteurs d’électricité.

Berne, le 5 juillet 2004

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
26.07.2019
Par son jugement de ce jour le Tribunal fédéral contraint les banques suisses de fournir des données... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
02.07.2019
Le projet de modernisation de la prévoyance professionnelle (LPP) présenté aujourd'hui par les syndicats et l'Union patronale... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Agriculture

Pour une production indigène.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord