Participer
Communiqué de presse
Conférence de presse de 01. février 2008

Les attaques contre la souveraineté de la Suisse doivent cesser!

Les résultats des élections d’octobre 2007 ont confirmé la justesse des choix de l’UDC en politique extérieure: les citoyennes et les citoyens veulent une Suisse indépendante et neutre, une Suisse…

(UDC) Les résultats des élections d’octobre 2007 ont confirmé la justesse des choix de l’UDC en politique extérieure: les citoyennes et les citoyens veulent une Suisse indépendante et neutre, une Suisse qui se manifeste avec assurance et intelligence sur la scène internationale. Or, le Conseil fédéral fait exactement l’inverse aujourd’hui. L’UDC invite avec insistance le gouvernement à faire pression sur l’UE dans le litige fiscal: si l’UE ne s’engage pas formellement à cesser d’attaquer la souveraineté helvétique, la Suisse ne peut approuver l’extension de la libre circulation des personnes.

Le Conseil fédéral, mais aussi les partis gouvernementaux, le PS, le PRD et le PDC, ont, comme de coutume, choisi la voie de la moindre résistance. Ils envisagent de conclure tous les accords bilatéraux souhaités par l’UE et même d’y ajouter un accord-cadre.

En revanche, les attaques menées par l’UE contre notre système fiscal ne suscitent aucun commentaire. Le gouvernement ne s’inquiète guère de voir la Suisse se précipiter dans un désastre énorme. Les critiques lancées par l’UE contre la législation fiscale suisse constituent une attaque directe contre notre souveraineté. L’attitude de l’UE est injustifiable: aucun pays n’a le droit d’exiger d’un autre qu’il modifie ses lois simplement parce qu’il se croit désavantagé dans la concurrence. L’UDC rejette cette diplomatie de la canonnière. Une fois de plus, l’UDC est le seul parti à défendre la souveraineté et l’indépendance de la Suisse sans faire de compromis.

L’UDC a présenté aujourd’hui ses exigences qui se résument ainsi:

  • un engagement irrévocable et contraignant de l’UE de cesser de remettre en question la souveraineté de la Suisse (également dans le domaine fiscal).
  • l’établissement d’un lien entre la question fiscale et l’extension de la libre circulation des personnes à la Roumanie et à la Bulgarie: si l’UE ne fait pas de déclaration satisfaisante à ce propos, l’UDC lance un référendum contre la libre circulation.
  • pas de négociations, ni de « dialogues constructifs » ou d’autres entretiens sur la souveraineté fiscale de la Suisse.
    L’UDC demande de surcroît un débat urgent sur ces questions lors de la session de printemps du Parlement.

Berne, 1er février 2008

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
04.09.2021
Il est choquant que de plus en plus de demandeurs d’asile déboutés, de délinquants étrangers et d’autres... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
21.08.2021
Réunis aujourd’hui en assemblée au Forum Fribourg à Granges-Paccot (FR), les délégués de l’UDC Suisse ont arrêté... lire plus
Exposé
partager l’article
21.08.2021, de Marco Chiesa
Discours de Marco Chiesa SVP Suisse Assemblée des délégués 21 août 2021 lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Armée

La sécurité de la population.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Agriculture

Pour une production indigène.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord