Participer
Communiqué de presse

Les chefs d’entreprise autrichiens inquiets devant la hausse de la criminalité

70 pour-cent des entreprises autrichiennes établissent un lien entre l’augmentation de la criminalité en Autriche et l’élargissement de l’UE à l’est ainsi que Schengen. Ernst Strasser, ministre de…

(UDC) 70 pour-cent des entreprises autrichiennes établissent un lien entre l’augmentation de la criminalité en Autriche et l’élargissement de l’UE à l’est ainsi que Schengen. Ernst Strasser, ministre de l’intérieur, a admis que la « criminalité importée » avait fortement augmenté depuis environ une année. Et d’ajouter que le gros des malfaiteurs étrangers ne provient pas des nouveaux pays membres de l’UE, mais des pays voisins à l’est et des Balkans. L’économie se plaint de pertes et relève le manque de surveillance à la frontière extérieure de l’espace Schengen.

Pour 90 pour-cent des entreprises autrichiennes, il est particulièrement important de prendre des mesures contre les cambriolages et le crime organisé. 77 pour-cent estiment qu’il faut notamment renforcer la lutte contre les vols à l’étalage. Ces résultats ressortent d’un sondage effectué par le « Linzer Market Institut » fin avril auprès de 400 entreprises de toutes les provinces autrichiennes à l’exception de Salzburg, du Tyrol et du Vorarlberg. Les nouveaux pays membres de l’UE ont partiellement amélioré la surveillance de leurs frontières avant leur adhésion, a affirmé Ernst Strasser, ministre de l’intérieur. Cela n’empêche que de nombreux criminels franchissent sans encombre la frontière extérieure de l’espace Schengen. Le ministre autrichien a promis qu’il allait veiller à ce que « les nouveaux membres de l’UE respectent à 100% leurs engagements en matière de sécurité ».

Ces expériences récentes faites par l’Autriche, membre de l’UE et de Schengen, montrent bien que l’accord de Schengen n’est que pure théorie. Dans la pratique, ce dispositif s’avère inefficace. La population, d’abord, et l’économie, ensuite, font les frais de cette opération, toutes deux souffrant de la hausse rapide de la criminalité et du climat d’insécurité qui s’établit.

La sécurité ne se délègue pas. La sécurité est une tâche centrale de l’Etat. La sauvegarde de notre sécurité doit rester entre nos mains. Donc NON à Schengen/Dublin.

Berne, 1er juin 2005

plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
18.02.2020, de Jean-Luc Addor
La population de notre pays ne cesse d’augmenter. La cause ? Nous la connaissons tous. Ce n’est... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.02.2020, de Peter Keller
Comment le Conseil fédéral a-t-il résolu les problèmes d’immigration dans les années 60? En fixant des contingents.... lire plus
Journal du parti
partager l’article
17.02.2020, de Martina Bircher
Le cas du bébé abandonné à Därstetten (BE) par sa mère allemande Marion W. a choqué la... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Armée

La sécurité de la population.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord