Participer
Communiqué de presse

Les problèmes posés par une immigration démesurée s’accentuent dans la crise

L’UDC l’a prédit à plusieurs reprises et cela se vérifie aujourd’hui: en période de crise, les immigrants restent en Suisse et profitent de notre généreux Etat social. Il faudra même compter avec une nouvelle vague d’immigration lorsque la pandémie Covid-19 sera à nouveau sous contrôle et que les Etats UE assoupliront les restrictions imposées aux déplacements. Face à la crise économique et à la hausse généralisée du chômage, la riche Suisse reste une destination de rêve pour beaucoup de citoyens UE sans perspective.

Selon les derniers chiffres du Secrétariat d’Etat à la migration (SEM), l’immigration en Suisse entre janvier et septembre 2020 a progressé de 5,3%. Parallèlement, l’émigration a baissé de 14,8%. Le solde migratoire a donc augmenté de 10,3% par rapport à 2019 pour atteindre 40’690 personnes. Au total, 2’139’088 étrangères et étrangers vivent aujourd’hui en Suisse.

Le pronostic de l’UDC se vérifie une fois de plus: en période de crise, les problèmes posés par une immigration démesurée s’accentuent. Contrairement aux allégations des partisans de la libre circulation des personnes, les immigrants ne rentrent pas dans leur pays d’origine lorsque sévit la crise. Ils restent et s’installent confortablement dans le filet social. La raison est simple: un ressortissant UE au chômage touche bien plus d’argent de l’assurance-chômage ou de l’aide sociale suisses qu’il peut en gagner en travaillant dans son pays d’origine. En période de difficultés économiques il n’a donc aucune raison de partir. De plus, le taux de chômage est généralement plus élevé dans les pays voisins quand la situation économique se dégrade.

Vague d’immigration après Covid-19
Le fort chômage dans les pays voisins et dans les autres Etats UE provoquera bientôt une nouvelle vague de migration vers la Suisse. Si la statistique actuelle n’en fait pas encore état, c’est tout simplement en raison des restrictions de déplacement ordonnées pour endiguer la pandémie du coronavirus. Dès que les Etats assoupliront ces mesures, l’immigration de masse en Suisse reprendra à cause de la libre circulation des personnes, car même en période de crise, la Suisse est en meilleure position que la majorité des pays membres de l’UE.

L’importation directe de profiteurs de l’aide sociale se poursuit
Le SEM annonce par ailleurs que la hausse du nombre de demandes d’asile exige l’ouverture d’un centre fédéral d’asile supplémentaire à Brugg (AG). Compte tenu l’augmentation du nombre de chômeurs en Suisse également, on ne comprend pas pourquoi la Confédération continue d’accueillir à bras ouverts des migrants économiques du monde entier qui s’installent directement dans notre système social. En règle générale, ces migrants vivent pendant des décennies, voire toute leur vie durant aux frais des contribuables suisses. La règle est la même pour les requérants d’asile que pour les autres migrants: ceux qui ont réussi à s’installer en Suisse ne partent plus.
L’accueil des migrants économiques qui dissimulent en règle générale leur identité est aussi extrêmement problématique en raison des attaques terroristes commises par des islamistes fanatiques. Ces criminels assoiffés de sang arrivent en effet fréquemment par la voie de l’asile.

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
24.09.2021
L'UDC salue la prolongation de la prise en charge par la Confédération des coûts des tests Covid.... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
21.09.2021
Face à la menace d’une vague d’immigrants venus d’Afghanistan, le groupe parlementaire UDC a demandé un débat... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
17.09.2021
L'UDC salue le fait que le Conseil fédéral renforce enfin les contrôles aux frontières nationales. Les personnes... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord