Participer
Communiqué de presse

L’intégration est l’affaire de la personne immigrée

En rejetant le contreprojet à l’initiative sur le renvoi, le souverain suisse a aussi refusé d’inscrire un article sur l’intégration dans la Constitution fédérale. Selon cette disposition, la…

En rejetant le contreprojet à l’initiative sur le renvoi, le souverain suisse a aussi refusé d’inscrire un article sur l’intégration dans la Constitution fédérale. Selon cette disposition, la Confédération, les cantons et les communes auraient dû tenir compte des besoins de l’intégration dans l’accomplissement de leurs tâches. Aujourd’hui, le Conseil fédéral a ouvert une procédure de consultation sur un projet de loi imposant de nouvelles obligations à la Confédération et aux employeurs en matière d‘intégration. Les conséquences financières de cette réforme, y compris la mise en place et le développement d’une nouvelle bureaucratie, seraient énormes.

Une fois de plus la Confédération cherche, moyennant de nouvelles lois et subventions, à miner le fédéralisme, donc l’autonomie des cantons et des communes. Les conséquences financières de ce projet seraient également lourdes pour les cantons et les communes. Aujourd’hui déjà, le subventionnement de programmes publics d’intégration coûte des sommes énormes aux cantons, villes et communes. Or, il faut se rappeler que l’intégration est avant tout l’affaire des personnes qui immigrent en Suisse. Des mesures individuelles ciblées sur des situations concrètes et limitées dans le temps peuvent certres être utiles dans les communes et les villes, mais sans la volonté des personnes concernées de s’intégrer ces efforts ne servent à rien. Des moyens financiers et prescriptions supplémentaires suscitent avant tout de nouvelles revendications et transfèrent les responsabilités à d’autres niveaux. La règle est simple: celui qui immigre doit veiller à son intégration.

 

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
01.07.2019
Selon une communication du Seco, le solde migratoire avec l'entrée en Suisse de 31'200 ressortissants UE/AELE durant... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
27.06.2019
La Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-CN) examine demain l'initiative de limitation de l'UDC. Les... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
24.06.2019
L'an passé environ 30% des criminels étrangers condamnés ont pu rester en Suisse alors qu'ils ont commis... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord