Participer
Communiqué de presse

L’UDC critique le projet de nouvelle taxe sur les médias

L’UDC critique la décision prise aujourd’hui par la commission des télécommunications du Conseil national de charger le Conseil fédéral …

L’UDC critique la décision prise aujourd’hui par la commission des télécommunications du Conseil national de charger le Conseil fédéral de préparer un projet de redevance radio et TV indépendant du type de récepteur et grevant tous les ménages et entreprises. En fait, il s’agit de créer un nouvel impôt. Simultanément la commission a rejeté la proposition de la conseillère nationale Natalie Rickli qui demandait de transférer du Conseil fédéral au Parlement la compétence de prélever des redevances radio/TV. Le but des autres partis est évident: offrir des recettes supplémentaires à la SSR. L’UDC demande juste l’inverse: moins de prélèvements obligatoires et une limitation des activités de la SSR à une offre de service public de bonne qualité.

La Commission des transports et des télécommunications (CTT) du Conseil national veut saigner un peu plus les citoyennes et citoyens de ce pays. Elle entend remplacer l’actuelle redevance radio/TV versée pour l’écoute des programmes correspondants par un impôt dû par tous les ménages, qu’ils possèdent un récepteur ou non. Partant de la même argumentation on pourrait exiger de toutes les citoyennes et de tous citoyens l’achat d’une vignette autoroutière même s’ils ne possèdent pas de voiture. L’objectif non avoué des milieux politiques favorables à cette solution est évident: garantir et même augmenter les recettes du monopole étatique SSR. Et cela bien que le ministre des médias, Moritz Leuenberger, ait lui-même admis que seuls 30% des Suissesses et des Suisses regardent la télévision suisse – mais paient à près de 100% la redevance. C’est dans cette même intention sournoise que la majorité de la commission a rejeté la proposition UDC de déplacer du Conseil fédéral au Parlement la compétence de prélever des redevances radio/TV. La conseillère nationale Natalie Rickli voulait ainsi obtenir une meilleure défense des intérêts des téléspectateurs et auditeurs de la radio. Les parlementaires sont en effet les représentants directement élus du peuple. Le refus de la commission permet à l’institution étatique SSR et au ministre des médias de s’arranger entre eux pour fixer le montant de la redevance.

L’UDC combattra ce nouvel impôt et s’engagera pour que le mandat de la SSR soit limité à une offre de service public de bonne qualité. Les redevances radio/TV doivent baisser, mais en aucun cas augmenter.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
éditorial
partager l’article
12.02.2019, de Gregor Rutz
Les discussions sur la justification et le montant de l'impôt médiatique ne cessent depuis que la révision... lire plus
Consultation
partager l’article
25.10.2018
L'UDC reconnaît le besoin des entreprises de disposer d'une structure de réseau et d'information fonctionnant parfaitement. Elle... lire plus
Consultation
partager l’article
12.10.2018
L'UDC rejette la nouvelle loi sur les médias électroniques qui provoque une sensible extension du mandat de... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique Environnementale

Un environnement intact pour nous et nos descendants

Politique extérieure

Indépendance et autodétermination

Propriété

Contre l’expropriation, pour la protection de la sphère privée

Religions

S’engager pour nos valeurs

Politique d'asile

Régler enfin le chaos dans le secteur de l’asile

Politique des transports

Se déplacer librement sans obstacle chicanier

Politique de la sécurité

Punir les criminels au lieu de les chouchouter

Politique de la famille

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle

Politique agricole

Pour une production indigène

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord