Participer
Communiqué de presse

Consternation: le Conseil fédéral permet quasiment aux réfugiés de voyager dans leur pays d’origine

Il est interdit aux réfugiés reconnus en Suisse de se rendre dans leur pays d’origine ou leur patrie. Le Conseil fédéral a cependant décidé d’interpréter plus que généreusement les exceptions pour les voyages dans les pays voisins et ouvre ainsi largement les portes aux abus. Une décision consternante, car une personne qui retourne dans son pays, où elle est prétendument persécutée, n’est plus menacée et n’a donc plus droit au statut de réfugié au sens de la loi.

Il arrive exactement ce contre quoi l’UDC avait mis en garde: le Conseil fédéral permet dans les faits  aux réfugiés reconnus de se rendre dans leur pays d’origine. Concrètement, les réfugiés peuvent s’adresser au Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) pour demander une autorisation de se rendre dans les Etats voisins de leur pays d’origine « en cas d’événement grave ». Par événement grave, le Conseil fédéral entend non seulement la mort d’un proche de la famille, mais aussi un mariage, la naissance d’un enfant, une maladie ou un accident dans la famille. Il a mis en consultation aujourd’hui une adaptation de l’ordonnance dans ce sens.

L’UDC voit ainsi confirmées ces craintes d’un assouplissement de l’interdiction faite aux réfugiés de rentrer dans leur pays au point que cette règlementation n’a plus aucune valeur. En effet, ce n’est plus un secret pour personne que ces prétendus réfugiés se rendent dans leurs pays d’origine via les Etats voisins.

L’UDC s’oppose catégoriquement à l’autorisation donnée aux réfugiés de rentrer dans leur pays d’origine. Les personnes qui ne respectent pas cette interdiction doivent être déchues de leur statut de réfugié et de leur droit de séjour en Suisse. Le Conseil fédéral imposant ces autorisations exceptionnelles par la voie d’une modification de l’ordonnance, le Parlement est exclu de la décision. Les ordonnances relèvent en effet de la seule compétence du Conseil fédéral.

plus sur le thème
éditorial
partager l’article
25.09.2019, de Albert Rösti
Tous les partis sauf l'UDC ont refusé aujourd'hui au Conseil national que la Suisse gère de manière... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
10.09.2019
La Suisse compte actuellement déjà 8,5 millions d'habitants. Durant les 11 ans écoulés, la population de notre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
09.09.2019
Depuis l’introduction de la libre circulation des personnes, nous n’avons plus été en mesure de décider par... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Armée

La sécurité de la population.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord