Participer
Communiqué de presse

L’UDC exige une votation populaire sur le milliard pour la cohésion UE

Le Conseil fédéral a décidé aujourd’hui de verser à l’UE sans aucune contrepartie un milliard de plus – en réalité 1,3 milliard de francs – pour la cohésion des Etats d’Europe de l’Est. Et cela sans aucune contrepartie de Bruxelles. L’UDC exige qu’un projet de loi soit soumis au référendum afin que le peuple suisse puisse décider de cette nouvelle et inutile contribution à l’UE.

La conseillère fédérale Doris Leuthard, alors présidente de la Confédération, avait eu des paroles fortes en commentant le 21 décembre la décision purement politique de l’UE de ne reconnaître que provisoirement l’équivalence de la bourse suisse. Elle a même exprimé des doutes quant à la légalité de la limitation de cette reconnaissance à un an. Le Conseil fédéral prendra des mesures pour répondre à cette « mesure discriminatoire » de l’UE, avait-elle affirmé haut et fort. Il était question d’une suppression du droit de timbre et d’une réévaluation de la contribution suisse à l’élargissement de l’UE à l’est, mieux connu sous le nom de « milliard pour la cohésion ». Aujourd’hui, le Conseil fédéral semble avoir pris peur devant sa propre détermination qu’il avait manifestée il y a quelques mois. Comment expliquer autrement qu’il mette en consultation le projet d’offrir une fois de plus à l’UE ce milliard pour la cohésion sans obtenir la moindre contrepartie de Bruxelles?

Il faut rappeler d’une manière générale que des primes d’accès au marché de ce genre sont une monstruosité du point de vue de la théorie et du droit du commerce. Il n’est d’usage ni dans des accords commerciaux bilatéraux, ni dans les accords mondiaux (OMC) que le pays ayant le plus petit potentiel commercial verse à celui qui a le plus grand potentiel un dit paiement de compensation. C’est une raison supplémentaire pour l’UDC de s’opposer à ce versement.

Il faut aussi que le contribuable suisse puisse, dans la perspective de la votation demandée par l’UDC, se faire une idée précise des projets que le dernier milliard pour la cohésion a servi à financer. Voici quelques exemples:

  • savoir-faire suisse pour encourager le tourisme dans les Carpates polonaises : CHF 4.8 Mio.
  • renaturation de la rivière Raba : CHF 1.2 Mio.
  • un centre pour l’encouragement des échanges culturels à Chypre : CHF 153’000
  • la surveillance d’espèces protégées à Vas, Zala et Somogy : CHF  1 Mio.
  • la découverte de l’histoire de la sidérurgie à Zemplinske Hamre : CHF 1.2 Mio.

En plus du milliard pour la cohésion, soit 1,1 milliard de francs, qui se base sur la loi sur l’aide aux pays de l’est, le Conseil fédéral projette de verser à l’UE 200 millions de francs dans le domaine de la migration en se fondant sur la loi sur l’asile. Il s’agit là d’un mélange d’objectifs qui n’ont pas de rapport direct entre eux, donc d’une violation du principe de l’unité de la matière. Le droit en vigueur exige la présentation de deux projets législatifs séparés.

L’UDC invite le Conseil fédéral et tous les autres partis à présenter au peuple un arrêté soumis au référendum afin que les Suissesses et les Suisses puissent décider de ce versement insensé de 1,3 milliard de francs pour la cohésion de l’UE. C’est ce qu’exige également le conseiller national Albert Rösti, président de l’UDC Suisse dans sa motion du 15 mars 2018 (en allemand).

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
15.05.2019
Le Conseil fédéral tente dans la précipitation d'atténuer les graves problèmes que posent la libre circulation des... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2019, de Roland Rino Büchel
Les différentes commissions parlementaires ont terminé leurs auditions sur l‘Accord-cadre avec l’Union européenne. Le Conseil fédéral a... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2019, de Thomas Matter
L‘immigration incontrôlée pose de plus en plus de problèmes dans notre pays. Les Suisses disposent de moins... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord