Participer
Communiqué de presse

L’udc marque la politique suisse de sécurité

Les pressions de l’UDC et son refus catégorique d’acheter des avions de transport pour les engagements à l’étranger et de réduire de moitié les troupes de combat ont des effets utiles: la capacité de

(UDC) Les pressions de l’UDC et son refus catégorique d’acheter des avions de transport pour les engagements à l’étranger et de réduire de moitié les troupes de combat ont des effets utiles: la capacité de monter en puissance de l’armée sera certes diminuée par la réduction des bataillons de chars, mais dans une proportion nettement moindre qu’initialement prévu. En faisant ce choix, la commission préparatoire du Conseil des Etats se rapproche lentement des exigences de l’UDC. Ce qui manque toujours, c’est un débat de fond sur les futures menaces auxquelles sera exposée la Suisse et sur le mandat et la stratégie qui en découlent pour l’armée. Cette discussion doit absolument avoir lieu dans l’intérêt de la sécurité de notre pays.

L’UDC marque véritablement la planification militaire de la Suisse. Bien qu’elle ait été violemment critiquée par les médias pour son opposition rigoureuse aux engagements à l’étranger, aux cours de répétition à l’étranger, à l’achat d’avions de transport pour les interventions à l’étranger et à la réduction de moitié des troupes de combat, cette rigueur politique a été payante. Grâce à l’UDC, l’armée suisse ne sera pas démantelée comme le souhaitent tant certains planificateurs militaires.

En revanche, la revendication de l’UDC de baser la réforme envisagée de l’armée (étape de développement 08/11) sur une loi soumise au référendum n’a pas été satisfaite. Or, il est justement important d’ouvrir un débat large et détaillé sur cette réforme qui touche au fondement de notre armée. L’UDC veut que l’armée reste organisée selon le principe de la milice et qu’elle continue de bénéficier du soutien du peuple. Un projet de loi soumis au référendum permettrait précisément de lancer cette discussion.

Il n’est pas acceptable que l’armée soit professionnalisée, réduite de moitié et adaptée à l’OTAN sans que le peuple n’ait son mot à dire. Ledit concept de la montée en puissance est particulièrement dangereux aux yeux de l’UDC. Il se base sur des modèles informatiques et non pas sur les troupes effectivement disponibles. La sécurité d’un pays ne peut pas reposer sur des jeux électroniques.

Conclusion: le compromis de la Commission de politique de sécurité du Conseil des Etats tend certes dans la bonne direction – grâce à l’UDC – mais il ne répond pas encore aux besoins de l’armée et de la Suisse.

Berne, le 20 février 2007

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
21.08.2019
La décision de la Commission des institutions politiques du Conseil des Etats (CIP-CE) de rejeter l'initiative "Oui... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
16.08.2019
La Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-CN) refuse de contrôler l'immigration et veut maintenir le... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
13.08.2019
Le complot des valets de l'UE a franchi une nouvelle étape: le PLR, le PDC et le... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Armée

La sécurité de la population.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord