Participer
Communiqué de presse

L’UDC refuse la libre circulation des personnes avec la Croatie

L’UDC rejette le message sur l’extension de la libre circulation des personnes à la Croatie que le Conseil fédéral a mis en consultation aujourd’hui. Incontrôlable pour la Suisse, la libre…

L’UDC rejette le message sur l’extension de la libre circulation des personnes à la Croatie que le Conseil fédéral a mis en consultation aujourd’hui. Incontrôlable pour la Suisse, la libre circulation des personnes provoque aujourd’hui déjà une immigration nette de quelque 80 000 personnes par an. Ce solde migratoire annuel équivaut à la population de la ville de Lucerne. Les problèmes qui en découlent sont déjà nettement perceptibles. L’extension de la libre circulation des personnes à la Croatie aggraverait cette situation. Ce développement n’est pas tolérable. La Suisse doit au contraire reprendre le contrôle de l’immigration. L’initiative UDC « contre l’immigration de masse » lui redonne la marge de manœuvre nécessaire à cet effet.

L’extension de la libre circulation des personnes à la Croatie provoquera sans doute une vague d’immigration encore plus forte que les extensions admises jusqu’ici, car la communauté croate vivant en Suisse est relativement importante. Les quelque 32 000 Croates résidant en Suisse (sans compter les Croates naturalisés) exerceront une forte attraction sur leurs compatriotes, car les émigrants choisissent de préférence des pays où ils ont des connaissances ou des parents. Lors de l’extension de la libre circulation aux pays de l’est européen, notamment à la Roumanie et la Bulgarie, l’immigration en Suisse a presque doublé. La clause de sauvegarde, dont le Conseil fédéral se sert pour endormir le peuple suisse, n’a en réalité quasiment aucun effet. Cela ne changera pas dans le cas de la Croatie. L’UDC combattra donc toute extension de la libre circulation des personnes.

Il est par ailleurs prévisible que les partis du centre, pris au piège de la libre circulation des personnes, céderont une fois de plus au chantage de la gauche et des syndicats et accepteront une nouvelle atteinte à la souplesse du marché du travail et une nouvelle restriction des droits de la propriété en intervenant dans le marché du logement, bref qu’ils braderont une fois de plus, par le biais des « mesures d’accompagnement », les avantages de la place économique suisse. Ainsi, la libre circulation des personnes ouvre la voie en Suisse à des recettes socialistes qui ont échoué dans le monde entier.

Enfin, rien ne permet de justifier un nouveau versement de cohésion à l’UE. L’UDC rejette donc aussi avec détermination cette contribution dans le contexte de l’adhésion de la Croatie à l’UE.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
01.07.2019
Selon une communication du Seco, le solde migratoire avec l'entrée en Suisse de 31'200 ressortissants UE/AELE durant... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
28.06.2019
De toute évidence l'UE poursuit son chantage et ne songe pas à prolonger l'équivalence boursière en faveur... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
27.06.2019
La Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-CN) examine demain l'initiative de limitation de l'UDC. Les... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord