Participer
Communiqué de presse

L’UDC rejette les nouveaux accords de double imposition et se prononce pour une CEP

Le groupe parlementaire UDC rejette cinq nouveaux accords de double imposition qui violent le principe de la double incrimination et minent le secret bancaire. Au cas où le Parlement déciderait…

Le groupe parlementaire UDC rejette cinq nouveaux accords de double imposition qui violent le principe de la double incrimination et minent le secret bancaire. Au cas où le Parlement déciderait tout de même d’entrer en matière, l’UDC demandera des négociations complémentaires afin d’ajouter une nouvelle clause aux accords prévus avec la France, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, le Danemark et le Mexique: cette disposition interdirait aux partenaires contractuels d’utiliser des données bancaires volées dans des procédures fiscales transfrontalières ou de remettre ces données à des tiers. Ces règles devront être intégrées dans tous les accords négociés à l’avenir. Le groupe UDC a aussi approuvé aujourd’hui la constitution d’une commission d’enquête parlementaire (CEP) pour tirer au clair les événements qui ont entouré la remise illicite de données sur des clients de l’UBS l’an passé. Enfin, les parlementaires UDC ont accueilli au sein de leur groupe un nouveau membre en la personne de Norman Gobbi, élu de la Lega dei Ticinesi.

Le principe de la double incrimination est d’une importance capitale du point de vue de l’Etat de droit. Grâce à lui, l’entraide administrative et judiciaire ne peut être accordée que si le soupçon de délit est fondé aussi bien sur le régime juridique national que sur celui du pays demandeur. Ce principe doit absolument être maintenu. L’UDC insiste en outre sur le maintien de la distinction entre soustraction fiscale et fraude fiscale. Cette différenciation est à son tour l’expression du principe de la bonne foi qui régit le système fiscal suisse. Un contribuable qui en abuse sciemment commet une fraude fiscale et s’expose à une poursuite pénale. En revanche, s’il oublie de déclarer un élément de revenu ou de fortune, il se rend coupable d’une soustraction fiscale qui sera poursuivie par l’autorité fiscale cantonale comme une contravention et sanctionnée par une amende. La distinction entre soustraction et fraude fiscale est donc juste et importante.

Pour toutes ces raisons, le groupe UDC demande de ne pas entrer en matière sur les nouveaux accords de double imposition. Si le Parlement devait tout de même entrer en matière, le groupe UDC proposera le renvoi des accords déjà négociés au Conseil fédéral. Ce dernier devra être chargé de négocier une clause supplémentaire qui interdit aux pays signataires de se servir dans des affaires et procédures fiscales transfrontalières de données bancaires obtenues directement ou indirectement de manière illégale. L’UDC déposera des interventions parlementaires afin que ces règles soient également introduites dans les accords qui restent à négocier.

Le groupe UDC soutient clairement l’idée de la constitution d’une CEP. Cet instrument de contrôle le plus fort du Parlement est indispensable pour tirer au clair les événements graves qui se sont déroulés dans le contexte de la remise illicite des données sur des clients de l’UBS et du traité d’Etat tout aussi illégal conclu l’an passé avec les Etats-Unis.
Au début de sa séance d’aujourd’hui, le groupe UDC a accueilli Norman Gobbi de la Lega die Ticinesi qui succède au conseiller national Attilio Bignasca. Le groupe UDC, le plus important de l’Assemblée fédérale, compte donc toujours 66 membres.

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
10.09.2019
La Suisse compte actuellement déjà 8,5 millions d'habitants. Durant les 11 ans écoulés, la population de notre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
09.09.2019, de Roger Köppel
Le PLR et le PDC vont mal et n’osent pas tenir leur engagement et rejeter le milliard... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
04.09.2019
Le groupe parlementaire UDC a été informé durant sa séance d'aujourd'hui sur le Pacte mondial de l'ONU... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Agriculture

Pour une production indigène.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord