Participer
Communiqué de presse

L’UDC s’oppose à la loi sur le CO2: les ménages privés passent à la caisse!

Le groupe parlementaire UDC a examiné hier la révision totale de la loi sur le CO2, projet inscrit au programme de la prochaine session d’hiver des Chambres fédérales. L’objectif de cette réforme est de réduire d’ici à 2030 de moitié les émissions de gaz à effet de serre par rapport à leur niveau de 1990. Divers instruments légaux agissant sur les transports, les immeubles et l’industrie devront être considérablement durcis pour atteindre cet objectif. S’il en va selon l’avis de la majorité de la commission, la taxe CO2 maximale sur l’huile de chauffage sera plus que doublée en passant de 25 centimes par litre à 52,5 centimes par litre. En outre les valeurs limites d’émission pour les voitures et les poids lourds seront abaissées et les prélèvements sur les carburants seront augmentés de 8 centimes au maximum.

Résultat: la Suisse imposerait les prélèvements les plus élevés du monde alors qu’elle se classe parmi les pays industrialisés produisant le moins d’émissions de CO2 par habitant du monde! La facture de ce durcissement du régime légal devrait être payée par les ménages privés. Une fois de plus, il s’avère que des promesses faites par le Conseil fédéral avant une votation n’étaient que purs mensonges: le gouvernement avait annoncé avant la votation sur la stratégie énergétique que les coûts pour les ménages privés n’augmenteraient que de 40 francs par an. Or, le projet retenu par la commission entraîne des charges supplémentaires d’environ 1400 francs par ménage et par an!

L’UDC s’oppose catégoriquement à cette révision aussi inutile qu’hostile à la propriété privée et à l’économie. Elle s’opposera donc à l’entrée en matière sur ce projet de loi.

Les parlementaires UDC ont également examiné le budget 2019 de la Confédération. La réduction des dépenses de 70 millions de francs demandée par la Commission des finances du Conseil national est insuffisante à leurs yeux. Le groupe soutient donc à l’unanimité les propositions déposées par ses membres qui refusent des dépenses supplémentaires de 850 millions de francs inscrites au budget 2019. Cette intervention est indispensable face à une augmentation des dépenses fédérales de près de 2% par rapport à l’exercice précédent et une baisse prévisible des recettes, notamment en raison de la correction de la discrimination fiscale des couples mariés.

plus sur le thème
éditorial
partager l’article
22.08.2019, de Christian Imark
Le projet de loi sur le CO2, que la commission de l'environnement du Conseil des Etats a... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
26.07.2019
Par son jugement de ce jour le Tribunal fédéral contraint les banques suisses de fournir des données... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Armée

La sécurité de la population.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord