Participer
Communiqué de presse

L’UDC s’oppose aux atteintes à la sphère privée financière en Suisse

Le Conseil fédéral a approuvé aujourd’hui les bases de l’introduction d’un échange automatique de renseignements (EAR) en matière fiscale avec l’étranger.

Le Conseil fédéral a approuvé aujourd’hui les bases de l’introduction d’un échange automatique de renseignements (EAR) en matière fiscale avec l’étranger. Pour l’UDC, il est évident que la Suisse ne doit faire ce pas que si les tous pays OCDE et G20 en font autant. Il est en outre exclu que cet accord international ouvre la voie à la dissolution du secret protégeant les clients des banques en Suisse. Egalement publiée aujourd’hui, la révision de la loi contre le blanchiment d’argent relève de l’acharnement de la ministre des finances et doit être rejetée catégoriquement.

Un échange d’informations en matière fiscale, qu’il soit automatique ou spontané, viole des principes suisses élémentaires comme la protection de la sphère privée ou les rapports basés sur la confiance réciproque entre le citoyen et l’Etat. L’UDC a toujours souligné qu’un échange automatique de renseignements avec l’étranger était hors de question aussi longtemps que tous les Etats OCDE et G20 ainsi que toutes les places financières importantes du monde ne s’engagent pas à procéder eux aussi à un tel échange et respectent effectivement leur engagement. L’UDC insistera sur ce point. Il ne faut pas que la Suisse s’affaiblisse une fois de plus par un ridicule geste d’obéissance anticipée.

Exiger une contrepartie

Il est en outre important pour l’UDC que les points suivants soient pris en compte dans les futures négociations sur des accords concrets avec d’autres pays:

  • la Suisse n’accorde l’EAR aux différents pays que si ceux-ci lui garantissent en contrepartie un accès durable à leurs marchés financiers.
  • conformément au principe des spécialités, les données échangées ne peuvent servir qu’à des fins fiscales.
  • tous les ayants droit économiques de personnes morales (y compris les trusts, fondations, British Virgin Islands et constructions type Delaware) doivent être identifiés.
  • les Etats partenaires doivent mettre à disposition des possibilités adéquates  pour régulariser le passé fiscal.

Utilisation des données uniquement en présence de soupçons de fraude

Pour protéger la sphère privée et le secret protégeant les clients des banques en Suisse, l’UDC fera des propositions au parlement demandant que les données fiscales provenant de l’étranger concernant des contribuables suisses ne puissent être utilisées qu’en présence de soupçons fondés d’une fraude fiscale. L’UDC part du principe que ces données ne soient pas utilisées à d’autres fins. De plus, ces informations doivent être stockées dans un service central indépendant afin de renforcer la protection des données contre un usage abusif.

Non à un acharnement déplacé

La nouvelle tentative de la ministre des finances de forcer le passage à son impraticable "stratégie de l’argent propre" grâce à une modification de la loi sur le blanchiment d’argent relève du plus pur acharnement et doit être rejetée. La même proposition figurait déjà dans plusieurs projets et elle a toujours lamentablement échoué. Il n’est pas acceptable de faire des banques des contrôleurs fiscaux, donc de leur imposer des tâches qui reviennent à l’Etat. Aucun autre pays au monde ne connaît des prescriptions aussi absurdes et inapplicables dans la pratique.

partager l’article
plus sur le thème
éditorial
partager l’article
20.09.2019, de Thomas Aeschi
L'accord-cadre institutionnel avec l'UE doit être catégoriquement rejeté. Ce traité viole l'indépendance de notre pays, les droits... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
17.09.2019
Réuni en séance aujourd'hui, le groupe parlementaire UDC s'est prononcé à l'unanimité pour l'initiative populaire "Oui à... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
10.09.2019
La Suisse compte actuellement déjà 8,5 millions d'habitants. Durant les 11 ans écoulés, la population de notre... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord