Participer
Communiqué de presse

L’USAM vise la mauvaise cible

LUDC a pris connaissance avec étonnement des déclarations de l’Union suisse des arts et métiers (USAM) lors d’une conférence de presse sur la politique agricole. L’USAM se plaint en effet "des…

L’UDC a pris connaissance avec étonnement des déclarations de l’Union suisse des arts et métiers (USAM) lors d’une conférence de presse sur la politique agricole. L’USAM se plaint en effet « des avantages accordés à l’agriculture qui provoquent des distorsions sur le marché ». De l’avis de l’UDC, l’USAM a choisi la mauvaise cible. Les responsables des conditions-cadres restrictives dont pâtissent les arts et métiers ne sont pas les paysans, mais le législateur et les autorités qui formulent et imposent ces règlementations contraignantes. Aussi, la revendication correcte à formuler est: plus de liberté pour tous, pour les arts et métiers comme pour les paysans! L’UDC se bat systématiquement pour une liberté maximale et pour un minimum de règles restreignant les arts et métiers ainsi que l’agriculture.

Comme leur nom l’indique, les activités lucratives annexes sont un deuxième pilier nécessaire qui permet à bon nombre d’exploitations agricoles tout simplement d’exister. Les « activités proches des arts et métiers », qui gênent l’USAM, se limitent en règle générale à des activités qui non seulement se combinent de manière idéale avec l’occupation principale, mais qui le plus souvent se basent même sur celle-ci. L’activité-clé des paysans est l’agriculture productrice. Si un paysan d’une région périphérique exploite un magasin dans sa ferme, les arts et métiers n’en sont guère touchés. En fait ces commerces répondent à des demandes que personne d’autre ne satisfait. Souvent les agriculteurs acceptent donc des activités accessoires qui personne d’autre ne veut exercer. Il va de soi, par exemple, qu’un maréchal-ferrant ne peut pas vivre uniquement du ferrage de chevaux. L’interprétation, selon laquelle ces éventuels revenus annexes apportent des privilèges aux paysans, est difficilement compréhensible. Il est en revanche exact que les arts et métiers sont excessivement réglementés aujourd’hui aussi bien au niveau des employeurs qu’en matière d’environnement, de politique de la santé, etc. Ces conditions-cadres doivent effectivement être améliorées.

L’UDC invite donc l’USAM à se battre pour une libéralisation générale de la législation et d’encourager les innovations. Ce combat doit être mené non pas contre, mais avec l’agriculture et d’autres branches.

plus sur le thème
Exposé
partager l’article
03.08.2021, de Michaël Buffat
A la sortie de la crise du coronavirus, nous devons remettre notre pays sur la voie de... lire plus
Exposé
partager l’article
03.08.2021, de Magdalena Martullo
La Suisse est traditionnellement l’une des économies les plus ouvertes sur le monde et les plus interconnectées.... lire plus
éditorial
partager l’article
06.05.2021, de Thomas de Courten
La loi sur le CO2 induit encore plus de bureaucratie sur notre place économique, mais surtout pour... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Armée

La sécurité de la population.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Agriculture

Pour une production indigène.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord