Participer
Communiqué de presse

Manoevre de diversion facile du conseil fédéral

Alors que l’année 2004 n’était pas vraiment défavorable sur le plan économique, le Conseil fédéral a tout de même réussi à produire un déficit de 1,7 milliard de francs. La dette de la…

(UDC) Alors que l’année 2004 n’était pas vraiment défavorable sur le plan économique, le Conseil fédéral a tout de même réussi à produire un déficit de 1,7 milliard de francs. La dette de la Confédération dépasse aujourd’hui 130 milliards. Durant la dernière session de décembre, l’UDC était pourtant seule à proposer des économies. Sans le soutien des autres forces bourgeoises, l’Etat continuera de dépenser l’argent sans compter. L’UDC demande donc au Conseil fédéral de présenter rapidement un programme d’abandon de certaines tâches.

Des douzaines de propositions d’économies lancées par l’UDC durant la session parlementaire de décembre ont été rejetées par la coalition du PS, du PDC et du PRD. Et pour l’année en cours, la majorité du parlement a donné son feu vert à un déficit de 1,8 milliard de francs. Mais il y a plus grave: l’endettement de la Confédération n’est pas déterminé par le déficit inscrit au compte financier, mais par le découvert dans le compte des résultats qui, en 2005, atteindra quelque 4 milliards de francs. De plus, cet endettement massif de l’Etat se produit à une période de faibles taux d’intérêt. Si ces taux devaient augmenter, la Confédération serait dans une situation encore bien plus grave.

Le Département fédéral des finances annonce aujourd’hui triomphalement des recettes supplémentaires de plus de 700 millions de francs. Il s’agit là d’une manœuvre de diversion facile, car jusqu’en 2008 la Confédération a l’intention, conformément à son plan financier, d’encaisser environ 9 milliards de francs de plus, donc de priver l’économie et les contribuables de 9’000’000’000 francs supplémentaires. Malgré cette hausse énorme des recettes de l’Etat, les comptes des résultats, qui incluent aussi les amortissements et provisions, comme par exemple les contributions non versées à la caisse de pension des employés de la Confédération, continueront de générer des déficits cumulés de l’ordre de 14 milliards de francs. Ces découverts feront passer la dette fédérale à quelque 145 milliards de francs d’ici à la fin 2008 (soit presque 80’000 francs par famille). Ce sont là des perspectives désolantes.

La coutume veut que les partis politiques annoncent au début de l’année des mesures permettant de réduire le déficit fédéral. On sait d’expérience qu’il ne reste généralement pas grand-chose de ces belles promesses lors des discussions budgétaires à la fin de l’année. L’UDC se retrouve alors généralement seule avec ses propositions d’économies. Elle invite donc le Conseil fédéral à présenter enfin des scénarios de réduction des dépenses et de suppression de certaines tâches. Le but doit être d’équilibrer le compte tout en réduisant les prélèvements.

Berne, 16 février 2005

plus sur le thème
en lire plus
Thèmes et positions
Agriculture

Pour une production indigène.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord

Êtes-vous prêt à vos engager pour une Suisse sûre et libre ?

Participe - garantir le succès des élections

Engage-toi avec nous:

Je donne mon temps pour une Suisse libre et sûre