Participer
Communiqué de presse

Mauvais mandat pour les négociations avec l’UE

En faisant beaucoup de bruit concernant un prétendu "super-négociateur", le Conseil fédéral tente de détourner l’attention de ses véritables intentions dans les rapports avec l’UE.

En faisant beaucoup de bruit concernant un prétendu "super-négociateur", le Conseil fédéral tente de détourner l’attention de ses véritables intentions dans les rapports avec l’UE. Muni d’un mauvais mandat, aucun négociateur en chef n’obtiendra des résultats valables. L’issue des négociations est facile à prévoir: une solution "paquet" entraînant une large intégration de la Suisse dans l’UE via un accord-cadre institutionnel et, par conséquent, la non-application de l’article constitutionnel sur la limitation de l’immigration.

Le mandat du Conseil fédéral de négocier un accord institutionnel imposant à la Suisse la reprise dynamique de droit UE et la reconnaissance de juges étrangers est aussi faux que le principe d’accorder à Bruxelles un droit de veto concernant l’application de l’article constitutionnel sur la gestion autonome de l’immigration. En vue d’éventuelles négociations liées qui pourraient au fond être utiles, le Conseil fédéral a de surcroît abattu et perdu des atouts importants en garantissant précipitamment à l’UE une modification de l’imposition des holdings et l’introduction de l’échange automatique de renseignements dans le domaine bancaire. Enfin, le Conseil fédéral a déjà ouvert la voie à de nouveaux paiements de cohésion à Bruxelles.

Un "paquet" très désavantageux

En partant de telles prémisses, aucun négociateur en chef du monde ne sera capable d’obtenir un résultat satisfaisant et de répondre au mandat donné par le peuple et les cantons. Le Conseil fédéral s’incline totalement devant les exigences de l’UE en ce qui concerne l’accord-cadre institutionnel et la limitation de l’immigration. Cette attitude est incompréhensible. Un accord-cadre institutionnel sert exclusivement les intérêts de l’UE, alors que la Suisse n’en a pas besoin. En ce qui concerne la limitation de l’immigration, le Conseil fédéral pourrait négocier en arguant de la volonté du peuple qui accepte la résiliation d’un accord de libre circulation des personnes désavantageux pour la Suisse. Dans la majorité des autres dossiers ouverts avec l’UE, on relève des intérêts communs, si bien que des ententes sont possibles.

Il est donc facile de prévoir dès à présent que le Conseil fédéral orientera les négociations vers un "paquet global" qui, d’une part, rattachera politiquement la Suisse à l’UE et, d’autre part, servira à invalider la décision prise par le peuple suisse le 9 février 2014. L’UDC combattra ce projet par tous les moyens à sa disposition.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
11.06.2019
L'UDC salue certes la décision du Conseil fédéral de ne pas signer l'actuel projet d'accord-cadre institutionnel avec... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
07.06.2019
Grâce aux pressions constantes de l'UDC, le Conseil fédéral n'a pas signé l'accord-cadre institutionnel avec l'UE. Mais... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
05.06.2019
Le groupe UDC a déposé trois interventions demandant des modifications de lois pour rendre la Suisse plus... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Armée

La sécurité de la population.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Agriculture

Pour une production indigène.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord