Participer
Communiqué de presse

Ne pas déléguer l’éducation des petits enfants à l’état!

L’absurdité de la politique de l’éducation voulue par la gauche atteint de nouveaux sommets. Le concordat intercantonal HarmoS enlève aux parents une bonne partie de leur responsabilité éducativ…

(UDC) L’absurdité de la politique de l’éducation voulue par la gauche atteint de nouveaux sommets. Le concordat intercantonal HarmoS enlève aux parents une bonne partie de leur responsabilité éducative. Alors que cet égalitarisme force-né imposé aux systèmes scolaires est vivement contesté, un nouveau « progrès » dans ce sens est annoncé: la Conférence des directeurs cantonaux des affaires sociales entend harmoniser même les structures d’accueil pour les petits en-fants. On assiste ainsi à la multiplication des concordats intercantonaux qui vi-sent à créer un nouveau niveau de l’Etat échappant au contrôle démocratique.

La Conférence des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP) tente, par le truchement du concordat sur l’harmonisation de l’école, d’imposer une réglementation qui, dans les faits, a le caractère d’une loi. HarmoS oblige les cantons à se doter de structures d’accueil journalières pour les enfants. Même si les auteurs de ce projet ne cessent de prétendre le contraire, le fait est que ce concordat ne laisse quasiment aucune marge de manœuvre aux cantons.

HarmoS remplace le diktat constitutionnel qui était envisagé afin d’imposer la mise en place de structures d’accueil pour toute la journée. Les forces politiques qui ont exigé ces structures pourront donc renoncer au projet constitutionnel initialement demandé. Voilà qui confirme bien les objectifs réels de ce concordat: une réforme constitutionnelle dans ce sens n’aurait eu aucune chance devant le peuple; HarmoS sert donc à imposer la mê-me réglementation par des voies détournées. Les partis du centre-gauche, qui compo-sent la majorité des organes responsables, neutralisent une fois de plus la démocratie directe par leurs manœuvres.

Cette tendance est confirmée par l’annonce aujourd’hui d’un concordat qui règlera éga-lement la garde des petits enfants en dehors des familles. L’Etat enlève de plus en plus vite les enfants à leurs familles et mélange ainsi l’instruction publique, qui est son devoir, et l’éducation des enfants, qui appartient aux parents. Le mandat donné par la Commis-sion de la science, de la formation et de la culture aux directeurs cantonaux des affaires sociales d’examiner l’uniformisation de la garde extrafamiliale des enfants en âge présco-laire est un pas de plus, après HarmoS, vers l’étatisation totale de l’éducation des en-fants.

L’UDC combat avec véhémence ces tendances antidémocratiques et exige que la responsabilité éducative reste dans les mains des parents et que l’école se concentre sur son mandat de formation.

Berne, le 26 août 2008

plus sur le thème
Consultation
partager l’article
21.06.2019
L'UDC rejette le projet (central) qui demande l'accès au mariage civil pour tous les couples indépendamment du... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2019, de Thomas Aeschi
La classe moyenne est le pilier de notre pays. Cela étant, les salaires stagnent en Suisse, tandis... lire plus
Exposé
partager l’article
30.03.2019, de Guy Parmelin
C’est la première fois que l’occasion m’est donnée de m’adresser à vous en tant que ministre de... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Agriculture

Pour une production indigène.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord