Participer
Communiqué de presse

Ne pas ramollir les règles de naturalisation

Le groupe parlementaire UDC s’est réuni aujourd’hui au Musée des transports de Lucerne pour préparer la session d’hiver des Chambres fédérales. Il demande au Parlement de suivre une ligne rigoureuse dans la procédure d’élimination des divergences concernant la loi sur la nationalité. C’est à l’unanimité que les parlementaires UDC rejettent l’initiative sur le salaire minimum que le Conseil national examinera durant la prochaine session.

Le groupe parlementaire UDC s’est réuni aujourd’hui au Musée des transports de Lucerne pour préparer la session d’hiver des Chambres fédérales. Il demande au Parlement de suivre une ligne rigoureuse dans la procédure d’élimination des divergences concernant la loi sur la nationalité. C’est à l’unanimité que les parlementaires UDC rejettent l’initiative sur le salaire minimum que le Conseil national examinera durant la prochaine session.

Dans la procédure de divergence concernant la révision partielle de la loi sur la nationalité, le groupe UDC soutient avec détermination la ligne plus rigoureuse adoptée par le Conseil national. Il est notamment inacceptable à ses yeux de ramener la durée nécessaire du séjour en vue d’une naturalisation de 12 ans aujourd’hui à 8 ans comme le proposent le Conseil des Etats et le Conseil fédéral. Même l’abaissement de ce délai à 10 ans selon les vœux du National ne serait acceptable pour l’UDC qu’aux conditions suivantes: cesser de compter double les années passées en Suisse par les jeunes étrangers, ne plus prendre en compte la durée de séjour avec une admission provisoire et clarifier les critères d’intégration.

Le projet de salaire minimum fixé par la loi est une nouvelle attaque contre le marché du travail suisse, qui est performant parce que souple, et contre le partenariat social qui a fait ses preuves. Cette intervention de l’Etat conduirait à la suppression d’emplois faiblement rémunérés et aurait des conséquences désastreuses pour des personnes peu qualifiées ou restreintes dans leurs performances professionnelles. Les finances publiques en seraient également affectées, car des personnes supplémentaires seraient poussées vers le chômage et dans la dépendance de l’assistance sociale. Les conséquences des recettes socialistes du genre salaire minimum sont illustrées par le chômage effrayant qui frappe divers pays européens appliquant ces idées.

plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
16.01.2019, de Ueli Maurer
Exposé
partager l’article
10.01.2019, de Céline Amaudruz
Comme vous le savez, l'UDC est un parti suisse dont la vocation consiste à proposer ce qu'il... lire plus
Exposé
partager l’article
10.01.2019, de Thomas Aeschi
L'UDC se distingue par sa politique continue et persévérante en faveur de la Suisse. Son groupe parlementaire... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique extérieure

Indépendance et autodétermination

Politique de l'énergie

Pour un approvisionnement énergétique sûr et avantageux

Politique financière

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

Citoyen et l'Etat

Défendre la liberté menacée

Politique de la culture

La culture est l’affaire de la culture

Politique de la sécurité

Punir les criminels au lieu de les chouchouter

Politique de la santé

Qualité grâce à la concurrence

Politique d'asile

Régler enfin le chaos dans le secteur de l’asile

Politique des transports

Se déplacer librement sans obstacle chicanier

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord