Participer
Communiqué de presse

Non à la drogue et tolérance zéro pour les producteurs et utilisateurs de pornographie enfantine

Lors de leur assemblée plénière de septembre 2008, les Femmes UDC Suisse ont arrêté leurs consignes de vote concernant les projets sur la drogue et sur la pénalisation des actes…

(Femmes UDC) Lors de leur assemblée plénière de septembre 2008, les Femmes UDC Suisse ont arrêté leurs consignes de vote concernant les projets sur la drogue et sur la pénalisation des actes pornographiques qui sont soumis à la votation populaire du 30 novembre 2008. Elles disent deux fois NON aux égarements de la politique de la drogue et OUI à l’imprescriptibilité des actes de pornographie enfantine.

Le 30 novembre prochain le peuple suisse vote sur l’initiative pour le chanvre et la révision de la loi sur les stupéfiants. Ces deux projets minimisent les effets désastreux des drogues sur les humains. Les nombreuses études scientifiques qui confirment l’effet dévastateur des drogues sont tout simplement et superbement ignorées par les partisans de ces deux projets. Ces milieux préfèrent fermer les yeux devant les destructions que subit le cerveau par les dépôts de THC, un produit innervant hautement toxique. La politique de la drogue qu’ils prônent exprime tout leur mépris de l’être humain. Même constat pour la nouvelle disposition de la loi révisée sur les stupéfiants qui veut étendre à tous les stupéfiants l’actuelle distribution d’héroïne par l’Etat. Or, les partisans de cette réforme sont toujours incapables d’étayer le moindre succès de cette prétendue thérapie. Les Femmes UDC Suisse se battent pour une société éveillée et performante, pour une politique de la drogue visant l’abstinence et, comme le Parlement des jeunes du 23 novembre 2007, elles disent NON aux égarements de la politique suisse de la drogue.

Les Femmes UDC Suisse disent en revanche OUI à l’initiative populaire pour l’imprescriptibilité des actes de pornographie enfantine. Une personne qui commet aujourd’hui un vol à l’étalage risque une peine d’emprisonnement maximale de 5 ans alors que les propriétaires de productions pornographiques impliquant des enfants s’exposent tout juste à un emprisonnement d’un an. Avec le nouveau droit pénal, ces individus peuvent même espérer s’en sortir avec une peine pécuniaire. Cette disproportion crasse encourage évidemment le marché monstrueux de la pornographie enfantine. Il doit être clair pour tout le monde que exploitation des enfants, de quelle que forme soit-elle, n’est en aucun cas tolérée. Voilà pourquoi les Femmes UDC soutiennent l’initiative pour l’imprescriptibilité des actes de pornographie enfantine.

Berne, 17 septembre 2008

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
éditorial
partager l’article
16.07.2018, de Jean-Luc Addor
Le Conseil fédéral a peur de l’initiative « Oui à l’interdiction de se dissimuler le visage ».... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
03.03.2018
L'application de la directive UE sur les armes, que la majorité du Conseil fédéral a approuvée, constitue... lire plus
Journal du parti
partager l’article
19.02.2018, de Werner Salzmann
Le discours de Rudolf Minger au Bierhübeli marque le début d’un beau parcours. Fondée il y a... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord