Participer
Communiqué de presse

NON à la taxe CO2 et au centime climatique

Le Conseil fédéral a mis en consultation quatre projets pour réduire encore les émissions de CO2. Selon la version retenue, ces taxes d’incitation pourraient entraîner une augmentation du prix de…

(UDC) Le Conseil fédéral a mis en consultation quatre projets pour réduire encore les émissions de CO2. Selon la version retenue, ces taxes d’incitation pourraient entraîner une augmentation du prix de l’essence allant jusqu’à 30 centimes. Il s’agit une fois de plus d’une intervention qui nuit gravement à l’économie suisse et qui donne un faux signal. L’UDC s’oppose donc fermement aux quatre projets.

Pourquoi faut-il donc que les Suisses soient toujours les imbéciles? Pendant que l’économie et, partant, la prospérité progressent à grands pas aux Etats-Unis et dans quelques pays asiatiques (en Chine, par exemple), nous autres « premiers de classe », nous veillons quotidiennement et systématiquement à ce que notre pays s’enfonce dans la médiocrité.

Avec ces quatre variantes d’un impôt CO2 ou d’un centime climatique, le Conseil fédéral fait exactement le contraire de ce qu’il devrait faire. Selon la variante choisie, le prix d’un litre d’huile de chauffage augmenterait de 9 centimes, celui d’un litre d’essence même de 30 centimes. Et personne ne peut dire réellement si le « choc » ainsi provoqué entraîne réellement une baisse de la consommation d’énergie. Ce qui est certain, par contre, c’est que l’industrie suisse et l’économie en général pâtiraient gravement de cette mesure. Cette taxe CO2 stopperait définitivement la timide reprise économique à laquelle nous assistons actuellement en Suisse.

Pour les Suissesses et les Suisses, il n’est guère important de savoir que taxe CO2 est une taxe d’incitation et non pas un impôt. De toute manière, ils paieront la facture. L’idée de réduire les primes d’assurance-maladie en augmentant l’imposition des carburants et combustibles fossiles est simplement une astuce pour faire accepter un nouvel impôt par le peuple. De plus, cette taxe CO2 pénalise les régions périphériques et économiquement faibles où il n’existe guère d’alternative au trafic individuel. Conséquence: il faudra dépenser des millions supplémentaires pour la politique régionale. Nous entrons là dans un véritable cercle vicieux.

Bern, le 20 octobre 2004

plus sur le thème
éditorial
partager l’article
22.08.2019, de Christian Imark
Le projet de loi sur le CO2, que la commission de l'environnement du Conseil des Etats a... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
26.07.2019
Par son jugement de ce jour le Tribunal fédéral contraint les banques suisses de fournir des données... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Agriculture

Pour une production indigène.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord