Participer
Communiqué de presse

Non à la vaccination forcée, Non à la violation de l’intégrité physique de nos enfants

Selon toute vraisemblance, le Conseil fédéral réserve les durcissements des mesures pour après la votation du 28 novembre sur l’extension de la loi Covid-19. L’UDC rejette catégoriquement tout durcissement supplémentaire des mesures Covid-19. Elle s’oppose également la règle dite « 2G » (c’est-à-dire que seules les personnes vaccinées ou guéries peuvent disposer d’un certificat, mais plus les personnes testées négatives) ainsi qu’à la vaccination forcée et à la vaccination des mineurs. Après quelques mois, l’efficacité des vaccins en termes de protection contre la propagation du virus diminue considérablement : l’UDC est d’avis que seule la multiplication des tests fait sens d’un point de vue épidémiologique. A ce titre, les tests doivent redevenir gratuits et ces derniers doivent être plus nombreux dans les hôpitaux et les EMS.

On peut aisément supposer que le Conseil fédéral refusera de renforcer les mesures Covid avant la votation sur la loi Covid-19. L’UDC s’oppose clairement à tout durcissement supplémentaire des mesures Covid-19. Les projets des cantons, qui visent à restreindre encore davantage les libertés et les droits fondamentaux, ratent également leur cible d’un point de vue sanitaire. Toutes les mesures doivent être proportionnées, raisonnables et efficaces.

Partant de ce postulat, l’UDC poursuit, depuis le début de la pandémie, une stratégie on ne peut plus claire : les groupes à risque doivent être protégés sans que les libertés de la société et de l’économie ne soient inutilement et arbitrairement entravées. Le Conseil fédéral et l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) ont une responsabilité : veiller enfin efficacement à la protection des personnes de plus de 65 ans. Il faut entre autres introduire des tests plus nombreux dans les EMS ; les vaccins ne protégeant plus efficacement contre la propagation du virus après quelques mois, des tests réguliers offrent davantage de sécurité qu’un certificat Covid. Il est totalement incompréhensible que le Conseil fédéral n’exprime toujours pas clairement une opinion sur le fait que l’effet protecteur du vaccin contre les contaminations et les propagations diminue beaucoup plus vite et beaucoup plus fortement que prévu. Le Conseil fédéral doit dès à présent communiquer clairement à ce propos.

Dans ce domaine pourtant déterminant, la Confédération a échoué : la stratégie de vaccination doit spécifiquement cibler les personnes âgées et les personnes déjà fragilisées par d’autres maux Il en va de même pour la vaccination dite « de rappel » (ou « booster »). Mais au lieu de veiller à la sécurité de ces personnes, la Confédération préfère dépenser des millions de francs pour des concerts de propagande sans public, lors desquels des artistes d’Etat soigneusement sélectionnés se font une fortune.

Non à la vaccination forcée
Les mesures arbitraires et ne reposant sur aucun élément tangible constituant la gestion chaotique de la crise par le Conseiller fédéral socialiste Alain Berset n’ont pas uniquement raté leur cible en termes de santé, mais elles ont également mis à mal la confiance en la politique et profondément divisé la société. Voilà pourquoi l’UDC formule instamment les exigences suivantes :

  • Non à la règle dite « 2G » ;
  • La vaccination forcée n’est pas une option ;
  • Non à la vaccination des enfants ; le corps n’appartient pas à l’Etat, chacune et chacun a le droit au respect de son intégrité physique ;
  • La Confédération doit admettre une fois pour toutes que le certificat Covid est une fausse sécurité, puisque l’effet protecteur du vaccin contre la propagation du virus s’amenuise fortement après 4 à 7 mois ;
  • Les tests doivent à nouveau être gratuits. Les nombreuses failles de la vaccination démontrent que seuls les tests garantissent une véritable sécurité ;
  • Au sein de l’Etat de Droit Suisse, aucun licenciement ni aucune fermeture d’établissement ne doivent pouvoir être décidés en raison du statut vaccinal ou de la règle dite « 2G » ;
  • Les frontières doivent être mieux protégées. A ce jour, frontaliers et immigrés clandestins traversent quotidiennement la frontière, ces derniers disparaissant de surcroît dans la nature. Parallèlement, les Suissesses et les Suisses sans certificat Covid ne peuvent même plus aller boire un café.

En conclusion : L’UDC s’oppose fermement à la vaccination forcée des enfants, à la vaccination forcée pour toutes et tous ainsi qu’à l’interdiction de travailler pour les personnes non-vaccinées. Afin de pouvoir enfin lutter efficacement contre la crise, l’UDC exige davantage de tests dans les EMS, l’augmentation du nombre de lits dans les unités de soins intensifs et une impulsion claire pour la formation du personnel nécessaire (au lieu de réduire les capacités d’accueil pendant la pandémie, comme cela a été fait de façon absurde). Les restrictions imposées aux personnes peu touchées par le Coronavirus doivent être levées.

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
02.12.2021
L’UDC est fermement opposée à l’irresponsable politique financière de la gauche et exige de s’en tenir au... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
30.11.2021
Le groupe parlementaire fédéral de l’UDC respecte le résultat de la votation populaire de dimanche. Lors de... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
28.11.2021
C’est avec regret que l’UDC prend acte du oui des électrices et des électeurs au durcissement de... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Armée

La sécurité de la population.

Agriculture

Pour une production indigène.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord