Participer
Communiqué de presse

Non à un nouvel impôt grevant les entreprises et non aux conventions illégales

Non à un nouvel impôt grevant les entreprises et non aux conventions illégales: l’UDC rejette l’arrêté de planification du Conseil fédéral

L’UDC rejette l’arrêté de planification adopté aujourd’hui par le Conseil fédéral. Ce projet, qui s’explique uniquement par l’accord UBS conclu avec les Etats-Unis, est inutile et faux. La voie vers une solution du problème « too big to fail » est donnée et ne suscite guère de contestation. L’UDC s’oppose aussi catégoriquement à l’introduction d’un nouvel impôt sur les entreprises en rapport avec les bonifications variables.

Le principal problème posé par le contrat conclu l’été dernier avec les Etats-Unis est que le Conseil fédéral a signé sans l’aval du Parlement une convention contraignante de droit international et qu’il l’a appliquée de manière anticipée. Cela ne doit plus arriver. L’UDC déposera donc au Parlement une série de propositions garantissant que le Conseil fédéral ne puisse à l’avenir conclure de manière indépendante des conventions de droit public que si une loi fédérale ou un accord ratifié par l’Assemblée fédérale l’y autorise. Il faut exclure la possibilité d’appliquer une telle convention de manière anticipée.

En concluant l’accord UBS avec les Etats-Unis sans faire de réserve concernant d’éventuelles décisions de tribunaux ou du Parlement, le Conseil fédéral a mis la Suisse dans une situation impossible. Aujourd’hui, le Parlement est censé légaliser après coup et avec effet rétroactif une convention illégale dans le seul but d’éviter que le Conseil fédéral ne perde la face. Ce procédé est inacceptable du point de vue de l’Etat de droit et ne doit plus jamais se répéter. L’UDC déposera donc dans les commissions concernées et au Parlement des propositions interdisant au Conseil fédéral de conclure indépendamment des conventions de droit public à moins qu’une loi fédérale ou une décision du Parlement ne l’y autorise. Il s’agit aussi d’empêcher définitivement le Conseil fédéral d’appliquer de manière provisoire une telle convention.

L’arrêté de planification adopté aujourd’hui par le Conseil fédéral dans le contexte de l’accord UBS est inutile et politiquement déplacé. L’UDC s’oppose avec détermination à un nouvel impôt grevant les entreprises comme cela est prévu dans cet arrêté. Un tel impôt est totalement inefficace contre les bonus excessifs; son seul effet de réduire le rendement des entreprises, donc de pénaliser les actionnaires et notamment les caisses de pension. Les excès relatifs aux bonus versés par les entreprises cotées en bourse peuvent être empêchés par un renforcement du droit des sociétés anonymes pour donner davantage de moyens d’intervention aux actionnaires. Un groupe d’experts a indiqué la voie vers une solution du problème « too big to fail » et ses propositions ne soulèvent guère de contestation. Lorsque le rapport final sera présenté, il faudra rapidement prendre les mesures proposées. Cela fait d’ailleurs longtemps que l’UDC suggère cette manière de faire. Nul besoin d’arrêté de planification pour régler cette affaire.

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
22.05.2019
L'UDC est consternée par la décision de la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter de renoncer sous le prétexte... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
16.05.2019
L'UDC se voit confirmée dans sa position par les rapports complémentaires demandés par la ministre de la... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
15.05.2019
Le Conseil fédéral tente dans la précipitation d'atténuer les graves problèmes que posent la libre circulation des... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Agriculture

Pour une production indigène.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord