Participer
Communiqué de presse

Non au financement des partis par l’Etat!

Le groupe GRECO (Groupe d’Etats contre la Corruption) recommande à la Suisse de régler par une loi le financement des partis politiques et des campagnes électorales. L’UDC rejette cette proposition…

Le groupe GRECO (Groupe d’Etats contre la Corruption) recommande à la Suisse de régler par une loi le financement des partis politiques et des campagnes électorales. L’UDC rejette cette proposition qui déboucherait en fin de compte sur un financement des partis par l’Etat, principe en totale opposition avec le système politique suisse. L’UDC est fière de la démocratie directe et du système de milice à la mode helvétique. Le système de milice, qui permet à des personnes de tous les horizons et disposant de qualifications diverses de s’impliquer en politique, limite la croissance de l’Etat. Chaque citoyen et chaque entreprise décide librement si et, le cas échéant, combien d’argent il ou elle veut donner à un parti ou à une autre organisation. Ces dons peuvent être publics si le donateur le souhaite. L’UDC s’engage pour la protection de la sphère privée et la liberté des citoyens et entreprises de Suisse. Le système de la démocratie directe, qui a fait ses preuves, empêche une concentration du pouvoir telle qu’on peut la voire dans les démocraties entourant la Suisse. En Suisse, les élections ont donc une moindre signification, car le citoyen sait qu’il peut toujours, face à des objets politiques concrets, décider autrement que le parti pour lequel il a voté.

L’UDC demande au Conseil fédéral qu’il s’oppose clairement à un système qui accroît la mainmise de l’Etat sur les partis politiques par le biais de leur financement. La Suisse a raison d’être fière de sa démocratie directe et de son système de milice. Les partis politiques sont des organisations de milice qui, indépendamment de l’Etat, représentent le peuple en agissant comme mouvements de citoyens. Régies par le droit privé, ces associations ne sont pas contraintes légalement – tout comme les nombreuses organisations non gouvernementales de Suisse – de publier les noms de leurs donateurs. Ce procédé protège en premier lieu la sphère privée des donateurs. Il existe en Suisse à ce propos une tradition forte ancienne inspirée par le sens de la responsabilité individuelle et illustrée par l’adage suivant: « Fais du bien, mais n’en parle pas! ». S’agissant des contributions aux groupes parlementaires, la loi impose une obligation partielle de rendre des comptes sur l’utilisation de ces fonds publics.

L’UDC s’oppose donc avec détermination à un financement public des partis politiques qui entraînerait forcément une mainmise de l’Etat sur les partis. Les systèmes constitutionnels des autres Etats européens se distinguent fondamentalement de celui de la Suisse. Il est difficile, voire impossible de faire des comparaisons valables avec la démocratie directe et le fédéralisme pratiqués dans la Confédération helvétique. Les partis politiques et, avec eux, le système de financement des partis et des parlementaires ont une toute autre signification à l’étranger. Ces systèmes ne conviennent pas à la Suisse et il serait nuisible pour la Suisse de s’en inspirer. C’est dire aussi que l’UDC rejette toutes les immixtions d’organes internationaux dans le système indépendant et régi par le droit privé que connaît la Suisse dans le domaine des partis politiques.

L’UDC rejette aussi l’insinuation du groupe d’Etats GRECO selon laquelle les moyens financiers sont le seul et unique facteur de succès dans les élections et votations. En effet, ce qui compte avant tout dans ces campagnes, ce sont la qualité des propositions politiques, la clarté des messages et le crédit du comité de votation ou du parti politique qui défend un projet.

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
21.02.2020
Réuni aujourd'hui à Muotathal (SZ), le groupe parlementaire UDC s'est clairement prononcé contre l'introduction d'une "rente de... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
19.02.2020
Le Conseil fédéral souhaite que la Suisse participe avec un montant de 297 millions de francs à... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord