Participer
Communiqué de presse

Non aux indemnités de chômage pour les frontaliers – le Comité du parti invite à lancer des initiatives cantonales

Le Comité du parti UDC Suisse s’est réuni en séance aujourd’hui au Stade de la Maladière à Neuchâtel peu avant le match de football Suisse-Serbie. Sur proposition des sections UDC des cantons de Genève et du Tessin, tous les groupes parlementaires cantonaux seront chargés de lancer des initiatives au parlement afin que la Suisse ne verse pas d’indemnités de chômage aux frontaliers étrangers. Les coûts résultant de l’immigration de masse pour les infrastructures, les assurances sociales, les écoles, etc. sont aujourd’hui déjà beaucoup trop élevés. Il ne serait pas tolérable que les Suisses doivent payer en plus des indemnités de chômage pour les frontaliers. Les étrangers qui ne trouvent pas de travail en Suisse doivent immédiatement quitter le pays. Le Comité du parti a également décidé à l’unanimité de recommander aux citoyennes et citoyens suisses de voter pour la loi qui autorise l’engagement de détectives d’assurance pour combattre les abus sociaux. Enfin, le Bâlois Dominique Steiner a été élu à l’unanimité nouveau secrétaire général de l’UDC Suisse.

Le Comité du parti UDC Suisse s’est réuni en séance aujourd’hui au Stade de la Maladière à Neuchâtel peu avant le match de football Suisse-Serbie. Sur proposition des sections UDC des cantons de Genève et du Tessin, tous les groupes parlementaires cantonaux seront chargés de lancer des initiatives au parlement afin que la Suisse ne verse pas d’indemnités de chômage aux frontaliers étrangers. Les coûts résultant de l’immigration de masse pour les infrastructures, les assurances sociales, les écoles, etc. sont aujourd’hui déjà beaucoup trop élevés. Il ne serait pas tolérable que les Suisses doivent payer en plus des indemnités de chômage pour les frontaliers. Les étrangers qui ne trouvent pas de travail en Suisse doivent immédiatement quitter le pays. Le Comité du parti a également décidé à l’unanimité de recommander aux citoyennes et citoyens suisses de voter pour la loi qui autorise l’engagement de détectives d’assurance pour combattre les abus sociaux. Enfin, le Bâlois Dominique Steiner a été élu à l’unanimité nouveau secrétaire général de l’UDC Suisse. 

Lorsqu’un des quelque 320 000 frontaliers travaillant en Suisse perd son emploi, les indemnités de chômage ne lui sont pas versées par l’assurance-chômage suisse, mais par son équivalent dans son pays de domicile. Or, les ministres du travail de l’UE viennent de modifier radicalement ce système. A l’avenir, les indemnités ne seraient plus financées par l’assurance du pays de domicile du frontalier, mais par l’Etat dans lequel le frontalier au chômage a travaillé en dernier. Selon le Secrétariat d’Etat à la migration, ce changement de pratique coûtera « plusieurs centaines de millions de francs par an » à la Suisse. Cette extension des prestations sociales offertes aux étrangers encouragera une fois de plus l’immigration de masse que subit la Suisse. Le Comité du parti de l’UDC Suisse attend des groupes parlementaires cantonaux – notamment de ceux des cantons frontaliers – qu’ils lancent des initiatives au parlement pour faire pression sur la Confédération. Celle-ci doit s’exprimer avec fermeté à Bruxelles et refuser de reprendre cette règlementation UE.

Le Comité du parti a, de plus, approuvé aujourd’hui à l’unanimité la révision de la partie générale de la loi sur les assurances sociales. La Cour européenne des droits de l’homme avait en effet constaté dans un jugement que la Suisse n’avait pas de base légale pour permettre l’engagement de dits « détectives sociaux » qui servent à combattre la perception abusive de prestations sociales. Il n’est pas tolérable que d’aucuns perçoivent une rente AI tout simplement parce qu’ils n’ont pas envie de travailler. Ces abus mettent en danger les rentes des personnes qui en ont réellement besoin. Avec leur référendum contre cette loi, des milieux de gauche, soutenus par le PS et les Verts, tentent cependant de couvrir ces pratiques malhonnêtes. Cette attitude est antisociale, injuste et antisuisse. Pour le Comité du parti il est indispensable que l’observation de personnes soupçonnées d’abuser notre système social reste possible.

Enfin le Comité du parti à élu à l’unanimité Dominique Steiner, qui avait été proposé pour le poste de secrétaire général de l’UDC Suisse. Originaire du canton de Bâle-Campagne, ce juriste de 47 ans y représente depuis un an l’UDC comme juge à temps partiel. Il avait précédemment travaillé dans le secteur privé.

partager l’article
en lire plus
Thèmes et positions
Politique des étrangers

Limiter l’immigration

Politique Environnementale

Un environnement intact pour nous et nos descendants

Politique d'asile

Régler enfin le chaos dans le secteur de l’asile

Religions

S’engager pour nos valeurs

Propriété

Contre l’expropriation, pour la protection de la sphère privée

Politique des médias

 Plus de diversité, moins d’Etat

Le cas particulier suisse

Pour une Suisse indépendante et sûre d’elle

Politique de l'économie

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie

Défense nationale

Pour la sécurité du pays et de ses habitants

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord