Participer
Communiqué de presse
Conférence de presse de 20. mars 2006

Nos rÈgles sont valables pour tous

Une proportion d’étrangers de 22% et une immigration de plus en plus forte en provenance de pays ayant une culture très éloignée de la nôtre placent la Suisse devant des problèmes difficiles. Il…

(UDC) Une proportion d’étrangers de 22% et une immigration de plus en plus forte en provenance de pays ayant une culture très éloignée de la nôtre placent la Suisse devant des problèmes difficiles. Il est grand temps d’imposer à nouveau strictement les règles de cohabitation de notre pays. Les étrangers hôtes de la Suisse doivent respecter notre régime légal et nos us et coutumes – ou quitter le pays.

Le nombre de naturalisations a plus que doublé durant les dix ans écoulés pour atteindre aujourd’hui quelque 40’000 par an. Or, bien que certains milieux tentent par tous les moyens de naturaliser en masse, la proportion d’étrangers ne cesse d’augmenter. De plus, le nombre d’étrangers ayant commis un crime, détenus dans les prisons ou touchant une rente de l’assurance-chômage, de l’AI ou de l’assistance publique est totalement disproportionné par rapport à l’effectif de la population étrangère. L’allemand ou le français sont devenus des langues minoritaires dans de nombreuses classes d’école et les prisons suisses offrent généreusement toute une palette de menus pour tenir compte des coutumes culturelles ou religieuses des détenus. Les formulaires et la correspondance officielle sont traduits dans de multiples langues. Bref, cette immigration incontrôlée augmente les coûts et les risques pour notre société.

L’UDC salue les lois révisées sur l’asile et les étrangers. Elle a de surcroît développé dans un groupe de travail des mesures supplémentaires qui permettent de veiller à ce que la Suisse reste un pays où il fait bon vivre. Pour cela, il faut commencer par faire respecter par tous le droit et les règles de cohabitation de la Suisse. Les étrangers qui refusent de s’y tenir doivent quitter le pays. L’UDC invite tous les étrangers vivant chez nous à s’adapter davantage aux normes suisses.

Vice-présidente du parti et députée au Grand Conseil, Sylvia Flückiger est confrontée tous les jours dans son canton (AG) aux problèmes que pose une immigration incontrôlée. Cela fait longtemps qu’elle s’engage pour une limitation de l’immigration. Pour Yvan Perrin, conseiller national (NE), agent de police et président du groupe de travail Migration de l’UDC, il faut prononcer des peines plus sévères et des expulsions contre les malfaiteurs étrangers pour rétablir la sécurité en Suisse. Le document stratégique du groupe de travail Migration de l’UDC sera soumis le 7 avril aux organes du parti. Il sera ensuite concrétisé par de nombreuses interventions parlementaires de l’UDC au niveau fédéral et cantonal.

Berne, 20 mars 2006

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
16.08.2019
La Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-CN) refuse de contrôler l'immigration et veut maintenir le... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
15.08.2019
La Confédération annonce une fois de plus une baisse du nombre de demandes d'asile. Pure propagande, car... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
13.08.2019
Compte tenu de leur part à la population totale, les migrants affichent un taux de criminalité et... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord