Participer
Communiqué de presse

Pacte pour les migrations: le Conseil fédéral empêche le peuple de participer à la décision

Le Conseil fédéral a décidé aujourd’hui de présenter le Pacte de l’ONU pour les migrations au Parlement sous la forme d’un arrêté fédéral simple. Il empêche ainsi un référendum, donc la participation du peuple à cette décision lourde de conséquences.

Cette décision du Conseil fédéral est un affront au peuple, estime l’UDC. Le gouvernement empêche la population d’avoir le dernier mot dans ce débat alors que c’est elle qui supporterait les conséquences financières et tous les autres effets négatifs d’une immigration incontrôlée.

Le Pacte de l’ONU pour les migrations a des conséquences lourdes pour les pays qui adhèrent, car il provoque une libre circulation des personnes au niveau mondial. Sa principale conséquence est une arrivée massive de migrants économiques, une immigration de la pauvreté dont pâtirait notre système social qui est déjà excessivement mis à contribution. Les partisans de ce Pacte contestent cette évidence. Une interview récemment diffusée par la radio suisse alémanique de Michelle Bachelet, socialiste chilienne et haut-commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme, indique clairement l’esprit qui anime cette convention. Bachelet présente l’immigration comme un phénomène inévitable et exclusivement positif. L’objectif du Pacte est de permettre à chacun d’immigrer librement et légalement dans le pays de son choix. Pour couronner le tout, Bachelet est convaincue que la Suisse finira par l’approuver. A son avis, il s’agit uniquement d’en discuter avant de le signer.

La décision d’aujourd’hui du Conseil fédéral rend parfaitement réalistes les allégations de Bachelet. La manœuvre du gouvernement empêche une procédure conforme à la démocratie directe et vise à forcer le passage à un pacte pour les migrations sans aucune légitimité démocratique.

L’UDC continue donc d’exiger qu’un projet soumis au référendum soit présenté au Parlement. De plus, elle attend des autres partis de droite, qui ont également critiqué le Pacte pour les migrations, qu’ils soutiennent cette exigence dans les commissions parlementaires préparatoires.

plus sur le thème
éditorial
partager l’article
20.09.2019, de Thomas Aeschi
L'accord-cadre institutionnel avec l'UE doit être catégoriquement rejeté. Ce traité viole l'indépendance de notre pays, les droits... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
10.09.2019
La Suisse compte actuellement déjà 8,5 millions d'habitants. Durant les 11 ans écoulés, la population de notre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
09.09.2019, de Albert Rösti
en lire plus
Thèmes et positions
Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord