Participer
Communiqué de presse

Pas de congé paternité pour les couples lesbiens

Lors de sa séance de ce jour, le groupe parlementaire fédéral UDC a décidé :

  • de rejeter la motion « le congé de paternité de deux semaines doit être valable pour tous les couples »
  • de soutenir l’initiative parlementaire « pour des votes publics et transparents au Conseil des Etats »
  • de déposer plusieurs amendements lors des débats sur la mise en œuvre de la loi fédérale sur les voies cyclables

Le oui au mariage pour tous a entamé un effet domino ; l’acceptation de ce projet sert désormais de justification à ses partisans pour des revendications toujours plus nombreuses, jusqu’aux plus absurdes comme l’extension du congé paternité aux couples lesbiens. Le groupe UDC est fermement opposé à cette « technique du saucisson » émanant de la gauche rose-verte et s’oppose donc à la motion 21.4331 « Le congé de paternité de deux semaines doit être valable pour tous les couples ».

Dès le départ, l’UDC a combattu le congé paternité imposé par l’Etat et financé par la collectivité. La loi, adoptée en 2020, coûte des centaines de millions de francs à l’économie et aux contribuables. Elle impacte fortement aussi les PME. L’UDC s’oppose fermement à l’extension de ce droit aux couples lesbiens.

Rallumer la lumière dans l’obscure chambre des Etats

C’est à l’unanimité que l’UDC soutient l’initiative parlementaire 19.498 « pour des votes publics et transparents au Conseil des Etats », déposée par le Conseiller aux Etats Thomas Minder. Cela fait depuis 2014 que le Conseil des Etats procède aux votes de façon électronique, soit 20 ans plus tard que le Conseil national. Mais à la différence de ce dernier, les résultats des votes aux Etats ne sont pas publiés nominativement. Pour les électrices et les électeurs, cette transparence sélective est incompréhensible ; ils veulent (à juste titre) savoir comment « leurs » conseillers aux Etats ont voté sur telle ou telle question.

Une loi sur les voies cyclables agrémentée « d’articles parasites »

L’UDC a décidé d’entrer en matière sur le projet de mise en œuvre de cette loi largement acceptée par le peuple en 2015, respectant ainsi la volonté populaire. Elle ne peut toutefois pas accepter la loi telle que présentée ; cette dernière va bien plus loin que l’accord donné par le peuple et restreint massivement les libertés des cantons, ce bien qu’ils soient tenus (tout comme les communes) de poursuivre le financement intégral des pistes cyclables.

La loi comprend notamment un article « parasite » spécialement dérangeant, puisqu’il confère à des organisations idéologiques comme « pro Velo » le statut de « conseiller » des cantons. Il s’agit manifestement et avant tout d’assurer un nouveau mode de financement à ces organisations clairement orientées idéologiquement. Il existe par ailleurs déjà la possibilité pour les cantons de faire appel à des organisations spécialisées. C’est pourquoi l’UDC a décidé de déposer des amendements dans le cadre du débat sur la mise en œuvre.

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
17.05.2022
Plus de 41% des étrangers condamnés peuvent rester en Suisse, ce bien que la Constitution prescrive leur... lire plus
éditorial
partager l’article
12.05.2022, de Gregor Rutz
La pertinence et la résistance d’un ordre étatique sont mis à l’épreuve en temps de crise. Lorsque... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
28.02.2022
L’UDC est consternée par la guerre entre la Russie et l’Ukraine et appelle les deux parties à... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Armée

La sécurité de la population.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord