Participer
Communiqué de presse

Pas de contreprojet en cachette à la caisse-maladie unique

L’UDC salue la décision prise aujourd’hui par le Conseil fédéral de soumettre l’initiative "pour une caisse publique d’assurance-maladie" au peuple sans lui opposer de contreprojet. L’UDC a…

L’UDC salue la décision prise aujourd’hui par le Conseil fédéral de soumettre l’initiative « pour une caisse publique d’assurance-maladie » au peuple sans lui opposer de contreprojet. L’UDC a toujours clairement relevé que ni l’initiative, ni le contreprojet envisagé par le conseiller fédéral Alain Berset ne permettraient de réduire les coûts de la santé. Ce point de vue était d’ailleurs partagé par la majorité du Parlement et des organisations ayant répondu à la procédure de consultation. Il est d’autant moins acceptable que le Conseil fédéral ait adopté un contreprojet « en cachette » sous la forme d’une modification de la loi sur l’assurance-maladie qui reprend des éléments du contreprojet échoué. La stricte séparation de l’assurance de base et de l’assurance complémentaire doit tout particulièrement être rejetée, car elle entraîne des coûts élevés et s’oppose diamétralement aux intérêts des assurés.

Constituant une intervention de l’Etat dans la liberté des entreprises, la stricte séparation de l’assurance de base et de l’assurance complémentaire provoque des charges administratives élevées, fait perdre des synergies et complique le système. Les coûts supplémentaires qui en résulte n’ont aucun rapport avec les bénéfices espérés et conduiraient, dans le pire des cas, à une nouvelle hausse des primes. Pour accroître la transparence, il faut veiller à renforcer la concurrence et ne pas alourdir les règlementations étatiques.

Quant à l’initiative populaire « pour une caisse publique d’assurance-maladie », elle doit être rejetée avec détermination. Ce projet est totalement contreproductif et élimine encore un élément de concurrence dans le secteur de la santé qui n’en compte déjà pas beaucoup. A long terme, cette initiative ne réduirait pas, mais au contraire augmenterait les coûts et les primes. La liberté de choix et l’autodétermination des assurés seraient éliminées et ce nouveau monopole provoquerait forcément une baisse de la qualité de la desserte médicale.

En 2004, puis en 2007, le peuple suisse a nettement rejeté des propositions de caisses-maladie uniques. Cette initiative doit donc être soumise dans les plus brefs délais au souverain sans contreprojet avec recommandation de la rejeter.

 

plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
16.01.2019, de Ueli Maurer
Journal du parti
partager l’article
16.01.2019, de Adrian Amstutz
La Confédération dépense toujours plus pour l’étranger et toujours moins pour les Suissesses et les Suisses. Il... lire plus
Journal du parti
partager l’article
16.01.2019, de Yves Nidegger
Chaque année, des millions de francs sont versés dans la zone euro au titre d’allocations familiales. Il... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique de la sécurité

Punir les criminels au lieu de les chouchouter

Politique d'asile

Régler enfin le chaos dans le secteur de l’asile

Politique Environnementale

Un environnement intact pour nous et nos descendants

Propriété

Contre l’expropriation, pour la protection de la sphère privée

Politique des médias

 Plus de diversité, moins d’Etat

Politique du sport

Bon pour le corps et l’esprit

Politique financière

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

Politique de la famille

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle

Le cas particulier suisse

Pour une Suisse indépendante et sûre d’elle

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord