Participer
Communiqué de presse

Pas question de préparer l’adhésion à l’UE – l’UDC rejette un accord-cadre avec l’UE

La prise de position en politique européenne que les gouvernements cantonaux ont adoptée aujourd’hui donne une impression ambiguë. Les cantons s’engagent certes pour la poursuite de la voie…

La prise de position en politique européenne que les gouvernements cantonaux ont adoptée aujourd’hui donne une impression ambiguë. Les cantons s’engagent certes pour la poursuite de la voie bilatérale, mais exigent en même temps la conclusion d’une convention bilatérale avec l’UE. Pour l’UDC, il est évident que la signature d’une telle convention pour régler des questions institutionnelles ouvrirait la voie à un accord-cadre matériel. Le Conseil fédéral a lui aussi évoqué cette possibilité qui constitue en réalité une nouvelle étape vers l’adhésion de la Suisse à l’UE. L’UDC rejette avec la même détermination diverses autres propositions cantonales comme un ancrage de la politique européenne dans la Constitution fédérale ou encore l’introduction d’une cour constitutionnelle en Suisse.

Bruxelles continue malgré tout d’exercer une attraction quasi magique sur les autorités suisses. Comme le Conseil fédéral et l’administration, les gouvernements cantonaux ne ratent aucune occasion pour tenter de pousser la Suisse dans l’UE. Les chants à la gloire de l’UE poussés régulièrement par l’ambassadeur UE Reiterer – comme aujourd’hui dans le quotidien zurichois NZZ – ne semblent pas rester sans effet sur ces milieux.

L’UDC exige que les rapports entre la Suisse et l’UE continuent de passer par des accords bilatéraux individuels. Ces traités doivent régler des objets clairement définis et intéressant les deux parties. En revanche, l’UE s’oppose catégoriquement à tout rapprochement institutionnel de l’UE. Un accord-cadre servirait avant tout à préparer l’adhésion de la Suisse à l’UE. Il serait au contraire temps que le Conseil fédéral retire enfin la demande d’adhésion déposée à Bruxelles. Faut-il rappeler qu’une entrée de la Suisse dans l’UE aurait pour conséquences la suppression de la démocratie directe, une baisse des salaires, une hausse du chômage, un renchérissement des loyers, des taxes et redevances encore plus lourdes ainsi qu’une versement obligatoire de plusieurs milliards de francs par an à Bruxelles?

La cour constitutionnelle, que les cantons suggèrent d’introduire en Suisse pour vérifier la constitutionnalité de lois fédérales affectant le principe de la subsidiarité, doit également être rejetée. Provoquant l’émergence d’un Etat de juges et restreignant les droits démocratiques, cette proposition aurait même du mal à trouver une majorité auprès des cantons.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
13.03.2019, de Albert Rösti
C’est pire que ce que l’on craignait: incroyable, totalement inadéquat, inutilisable et destructeur. Ces pensées m’ont traversé... lire plus
Journal du parti
partager l’article
13.03.2019, de Nadja Pieren
L’accord-cadre avec l’UE ne devrait pas être considéré comme une simple orientation politique prise à distance par... lire plus
Journal du parti
partager l’article
13.03.2019, de Albert Rösti
En approuvant l’accord-cadre avec l’UE, le PLR a franchi ses propres lignes rouges. Il brade des valeurs... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Citoyen et l'Etat

Défendre la liberté menacée

Politique de la culture

La culture est l’affaire de la culture

Politique de la santé

Qualité grâce à la concurrence

Défense nationale

Pour la sécurité du pays et de ses habitants

Politique financière

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

Politique extérieure

Indépendance et autodétermination

Politique sociale

Consolider les institutions sociales – combattre les abus

Politique de la sécurité

Punir les criminels au lieu de les chouchouter

Politique de la formation

Système de formation axé sur la pratique au lieu de réformes à répétition

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord