Participer
Communiqué de presse

Pascal Couchepin conduit l’AVS à la ruine

Malgré les critiques massives émises lors de la consultation, le conseiller fédéral Pascal Couchepin veut poursuivre presque sans changement la 11e révision de l’AVS. L’extension prévue des…

(UDC) Malgré les critiques massives émises lors de la consultation, le conseiller fédéral Pascal Couchepin veut poursuivre presque sans changement la 11e révision de l’AVS. L’extension prévue des prestations accélérera la ruine de l’AVS. Ainsi, il sera possible à l’avenir de mettre à la retraite anticipée des invalides partiels grâce à la rente-pont. Avec cette manœuvre, le Conseil fédéral tente de déplacer en douce vers l’AVS les problèmes financiers désastreux que connaît l’assurance-invalidité. L’UDC, au contraire, veut assurer à long terme les rentes AVS. Elle exige donc l’âge de la retraite à 65 ans pour les hommes et les femmes, l’abandon des mises à la retraite anticipée ainsi que le transfert de l’or excédentaire de la Banque nationale vers l’AVS.

En 2010, les liquidités dont disposera l’AVS seront de l’ordre de 15 à 20% d’une dépense annuelle. En fait, l’AVS est donc en faillite dans quatre à cinq ans. Une perspective inquiétante qui devrait inciter le Conseil fédéral à prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir l’AVS au-delà de l’année 2010. Or, le gouvernement fait juste l’inverse.

Le projet de rente-pont entraîne des coûts supplémentaires et, de surcroît, donne des signaux totalement faux. Il ne peut être question d’encourager les dirigeants d’entreprises à pousser leurs collaborateurs âgés sur la voie de garage en recourant à la rente-pont financée par l’AVS. Cette possibilité donne des impulsion juste inverse à ce qui serait souhaitable. Il semble que le conseiller fédéral Pascal Couchepin veuille tout simplement remplacer les faux invalides par des faux rentiers. Par la même occasion, il discrédite la génération des aînés et accélère les problèmes de liquidités de l’AVS au lieu de les résoudre. Ce d’autant plus que la rente-pont coûtera nettement plus cher que les estimations présentées aujourd’hui. Cette décision du Conseil fédéral est une gifle pour les générations qui ont cotisé toute leur vie durant à l’AVS, car leur argent sert maintenant à payer les erreurs politiques commises pendant de nombreuses années dans l’AI. L’UDC refuse de participer à cette politique injuste.

L’UDC refusera donc cette révision au parlement. Elle demande que le gouvernement adopte enfin une politique qui consolide l’AVS: âge de la retraite à 65 ans pour les hommes et les femmes, abandon des mises à la retraite anticipée et de la rente-pont ainsi que transfert de l’or excédentaire de la Banque nationale vers l’AVS.

Berne, 2 novembre 2005

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
17.02.2020, de Martina Bircher
Le cas du bébé abandonné à Därstetten (BE) par sa mère allemande Marion W. a choqué la... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
17.02.2020
Le Tribunal fédéral a publié hier un jugement qui accorde aux enfants de réfugiés un droit à... lire plus
éditorial
partager l’article
20.01.2020, de Alex Kuprecht
Le Conseil fédéral va jusqu'à instituer une onéreuse assurance sociale, c'est-à-dire lesdites prestations transitoires destinées aux chômeurs... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Santé

La qualité grâce à la concurrence.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord