Participer
Communiqué de presse

Perdre son emploi? NON à la libre immigration de l’est

En admettant l’immigration incontrôlée en provenance des 10 nouveaux membres UE d’Europe de l’Est, nous permettons à des millions de personnes d’accéder librement à notre pays, à notre marché du…

(UDC) En admettant l’immigration incontrôlée en provenance des 10 nouveaux membres UE d’Europe de l’Est, nous permettons à des millions de personnes d’accéder librement à notre pays, à notre marché du travail et à nos assurances sociales. Les conséquences sont évidentes: chômage en hausse, salaires en baisse, charges supplémentaires massives pour les institutions sociales.

La Suisse est un des pays les plus attrayants d’Europe. L’un des piliers de sa prospérité est d’avoir toujours pu décider qui pouvait immigrer, qui pouvait travailler en Suisse et qui pouvait bénéficier de ses généreuses institutions sociales. Cela pourrait changer après la votation du 25 septembre. Car il ne s’agira plus simplement d’ouvrir le marché du travail aux pays voisins de la Suisse; il s’agira d’accorder cette possibilité aux pays de l’est qui souffrent d’un chômage massif, où les salaires sont extrêmement bas, où le produit social brut n’est qu’une fraction de ce qu’il est en Suisse et où les institutions sociales sont rudimentaires.

Pour le moment, le chômage se stabilise en Suisse à un niveau relativement bas. Cependant, les autorités concernées taisent soigneusement les transferts massifs parmi les chômeurs. En effet, de plus en plus de Suisses perdent leur emploi au profit d’étrangers se contentant de salaires plus bas. Cette tendance se renforcera évidemment avec l’extension de la libre circulation des personnes.

La votation du 25 septembre ne concerne pas l’accès de la Suisse à de nouveaux marchés. Les importants dossiers commerciaux des accords bilatéraux I ont en effet été étendus automatiquement aux dix nouveaux Etats membres de l’UE. Le vote sur la libre circulation porte uniquement sur la question de savoir si la Suisse accorde la libre immigration à ces pays.

La co-présidence du comité interpartis « pour des emplois sûrs et des assurances sociales saines » est composée des conseillers nationaux Ueli Maurer (UDC), Oskar Freysinger (UDC), Ulrich Schlüer (UDC), Jacques Pagan (UDC), Christian Waber (UDF), Attilio Bignasca (Lega), Bernhard Hess (DS), Pirmin Schwander (ASIN), Hans Fehr (ASIN) et Luzi Stamm (ASIN).

Davantage d’informations sur le site Internet www.immigrationdelest-non.ch.

3000 Berne, 8 juillet 2005

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
15.09.2020
Le groupe parlementaire UDC s'est aujourd'hui opposé à l'unanimité à la dangereuse "initiative 99%" de la Jeunesse... lire plus
Papier de position
partager l’article
14.09.2020
éditorial
partager l’article
31.08.2020, de Marco Chiesa
Chère Famille UDC, Je remercie les délégués de l'UDC Suisse de leur soutien et de l'enthousiasme avec... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Armée

La sécurité de la population.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord