Participer
Communiqué de presse

Plus pour la Suisse – moins pour l’étranger

La Confédération dépense toujours plus d’argent pour l’étranger (migration, aide au développement, milliard pour la cohésion de l’UE) alors que les moyens manquent pour les Suissesses et les Suisses: l’UDC entend modifier cette situation inacceptable et garantir les rentes AVS des Suisses sans augmenter les impôts et redevances. Elle demande qu’au moins un milliard sur les près de 5 milliards de francs que la Suisse consacre chaque année à l’aide au développement et à l’asile soit transféré à l’AVS. Un groupe de travail dirigé par le conseiller national Adrian Amstutz a été chargé d’examiner les moyens permettant d’atteindre cet objectif par la voie parlementaire, voire par le biais d’une initiative populaire.

Comptant plus de 50’000 personnes en 2018, donc l’équivalent de la population de la ville de Bienne, l’immigration nette en Suisse était toujours six fois plus élevée que le chiffre auquel a fait croire le Conseil fédéral avant la votation sur l’accord de libre circulation des personnes. La préférence nationale exigée par le peuple a été convertie par une alliance PLR-PS en une préférence étrangère. Or, le chômage est plus élevé en Suisse (4,8%) qu’en Allemagne.

L’immigration coûte à la Suisse des sommes énormes au niveau des institutions sociales, de l’intégration et de l’extension des infrastructures.  Parallèlement, la Suisse s’impose chaque année des dépenses de près de 5 milliards de francs pour l’aide au développement et l’asile. C’est plus que ce que notre pays consacre à sa sécurité et presque deux fois plus que ce que coûte l’agriculture. A ce montant il faut ajouter la somme de plus d’un milliard de francs que la Suisse prévoit de verser au fonds de cohésion de l’UE. La Suisse paie toujours plus pour l’étranger et pour alimenter des migrants sociaux provenant du monde entier alors qu’à l’intérieur du pays l’argent manque pour garantir les rentes AVS auxquelles a droit une classe moyenne qui doit travailler durement pour financer, via les impôts et autres prélèvements sur les salaires, les généreux versements à l’étranger et au secteur de l’asile.

Cette situation est inacceptable et doit absolument être corrigée. L’initiative UDC de limitation permettra à la Suisse de gérer à nouveau indépendamment l’immigration sur son territoire conformément à la volonté du peuple. Il s’agit de surcroît de fixer de nouvelles priorités pour les dépenses de la Confédération. Le but de l’UDC est de garantir les rentes AVS sans nouveaux impôts et redevances. A cet effet, au moins un milliard de francs doit être prélevé sur le montant consacré annuellement à l’aide développement et à l’asile et transféré à l’AVS.

Le Bureau de la Direction du parti UDC a décidé lors du traditionnel séminaire de Bad Horn d’instituer un groupe de travail chargé de cette thématique. Présidé par le conseiller national Adrian Amstutz, ce groupe devra proposer d’ici à la fin du mois d’avril des mesures concrètes pour réaliser ce transfert de fonds.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
27.04.2020
La commission de la sécurité sociale du Conseil national (CSSS-CN) examinera demain mardi la création d'une prestation... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
19.04.2020
La pandémie du coronavirus fait progresser la pauvreté en Suisse. Le confinement pousse des milliers de personnes... lire plus
Journal du parti
partager l’article
30.03.2020, de Albert Rösti
Le Conseil fédéral admet que les travailleurs étrangers bon marché provenant de l'UE évincent les actifs suisses... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord